La Revue de Presse du jour – 01/12/2017

La revue de presse… D’abord un coup de chapeau à des confrères de Marseille !

Demandez le journal !
A Marseille, des journalistes se font « crieurs d’info » dans les quartiers populaires… Pour rendre accessible l’information, engager l’échange…
Nos confrères locaux arrivent avec un petit kiosque en toile…
Sur les présentoirs en plastique transparent : les quotidiens, les magazines…
Servez-vous !
Frédéric, journaliste du collectif, explique que le premier frein à l’accès au journal est économique, ensuite il est social : « Les gens pensent que la presse, ce n’est pas pour eux. Alors on cherche à désacraliser l’objet journal, à démontrer que la presse n’est pas réservée à une catégorie de population qui a le temps et les moyens de s’informer »…
Reportage à lire dans La Croix…

Demandez le journal ! Ce matin, L’Opinion avec un gros coup de gueule !

On a aussi envie de se transformer en crieur d’info en découvrant ce que le journal qualifie d’injustice flagrante, et même de bombe à retardement.
« VTC, moteur à explosion sociale ».
Près de 10.000 jeunes risquent soit de ne pas pouvoir devenir chauffeur de VTC, soit carrément de devoir abandonner leur job. La raison ? Leur échec à l’examen désormais exigé, examen délirant, digne de l’Ena, dénonce L’Opinion qui révèle le questionnaire…
Exemples de questions :
-Quel statut du conjoint du chef d’entreprise ne convient pas à l’entreprise individuelle ? Conjoint collaborateur ? conjoint salarié ? conjoint associé ? conjoint hors statut ?
-Citez deux régimes de base de la protection sociale en France.
-Dans un bilan comptable, un amortissement fait baisser… Le bénéfice ? L’imposition ? Les charges ?

Euh, vous pouvez répéter la question ?

Je ne suis pas sûr non plus d’avoir compris l’énoncé… Mais il y en a à la pelle…
-Hors agglomération, à quelle distance d’un danger les panneaux de signalisation sont-ils placés ? 100 mètres ? 200 ? 150 ? 50 ?
-Trouvez les synonymes de précarité : instabilité ? fragilité ? pauvreté ?
Dans le Val-d’Oise, le taux de réussite ne dépasse pas 1% ! 22% à Paris. Une « broyeuse » dénonce L’Opinion pour des jeunes qu’Emmanuel Macron encourage à « créer leur propre job »…
Sauf que cet examen a été concocté par les chambres de métiers, où les chauffeurs de taxi sont très puissants ! CQFD.

On change de secteur économique, avec Danone ! Le géant français de l’agro-alimentaire prépare une « révolution »…

C’est à relever, un nouveau PDG succède à Franck Riboud. Emmanuel Faber, dirigeant atypique qui se refuse à ignorer la face sombre du capitalisme, comme l’écrivent Les Echos, considère que les modèles agricoles et agroalimentaires déployés au cours des 50 dernières années ont atteint leurs limites sociale, environnementale et économique.
Emmanuel Faber cite l’obésité, la baisse du rendement des terres agricoles, la pollution croissante, et mise désormais sur « les petites marques », des « marques locales »…

Cachez ce sein que je ne saurais voir… Le retour en force des Tartuffe !

Les nouveaux censeurs sont parmi nous ! Le Figaro se mobilise au moment où l’art est victime d’un nouvel ordre moral, écrit le journal.
Offices de tourisme, régies d’espaces publicitaires, groupes militants contestent de plus en plus certaines œuvres… Ainsi des nus d’Egon Schiele et une Vénus dénudés ont été jugés indésirables dans le métro londonien. Une Joconde aux seins floutés est apparue sur Internet, où L’Origine du monde de Courbet reste l’interdit le plus célèbre…
Qu’en sera-t-il de l’affiche de la rétrospective Delacroix programmée au Louvre au printemps prochain ? Un gros plan sur le visage et le buste dénudé de La Liberté guidant le peuple est prévu…
Le Figaro interroge un spécialiste de l’art face à la censure, Thomas Schlesser, qui note la permissivité croissante pour la vulgarité et dans le même temps la crainte suscitée par certaines œuvres !
Le magazine d’Eurostar comme la chaîne Fox News avaient rejeté certains tableaux de Picasso, Le Rêve, Les Femmes d’Alger. « Ces crispations en disent plus sur les fantasmes de ceux qui s’offusquent que sur Picasso lui-même… »

La politique, avec quelques phrases choc relevées dans les articles du jour…

Portrait de Florian Philippot en dernière page de Libération. Blues blanc rouge…
Le président des Patriotes tente d’oublier Marine Le Pen, après 8 ans dans ses basques et dans sa tête… Pourquoi elle ? « Je voulais la faire devenir présidente ».
« On avait Marine, mais on a retrouvé Le Pen… »
Erreur sur la marchandise ? Silence. Nous, on entend (écrit le journaliste) : « Je la croyais du marbre dont on fait les statues. Elle est de la faïence dont on fait les bidets ».
Citation rapportée entre guillemets…qui en rappelle une autre, car cette formule avait été utilisée par Marie France Garraud au sujet de Chirac…
Autre portrait dans Le Figaro : François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale, ancien d’Europe Ecologie les Verts qui a attendu son heure sous François Hollande avant de rallier Emmanuel Macron…
Son sobriquet chez ses adversaires de Loire-Atlantique: Rugyrouette…
Mais Daniel Cohn-Bendit a l’argument pour le défendre : « C’est un opportuniste… au sens footballistique du terme. Il sait être au bon moment au bon endroit pour avancer ».
François de Rugy, qui exècre Cécile Duflot, a au moins un point commun avec elle : il a suivi des séances de coaching pour mieux moduler sa voix nasillarde (et présider l’Assemblée dans un climat agité).

Michel Grossiord