La Revue de Presse du jour – 01/02/2018

La revue de presse… Petites nouvelles de la politique d’abord !

Si je vous dis l’homme à la parka rouge, vous saisissez ?

Laurent Wauquiez !…

Si je vous dis la femme avec un manteau d’un rouge tout aussi éclatant ?… Valérie Pécresse !
L’image (en couleurs) est dans Le Parisien et Le Figaro. Hier, dans le Val d’Oise, pour soutenir le candidat LR à la législative partielle, Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse se sont affichés côte à côte…
Mais le rouge en commun ne doit pas faire illusion, d’ailleurs le patron des Républicains et la présidente de la région Ile-de-France étaient ensemble sans vraiment l’être (ils se regardaient à peine, s’éloignaient régulièrement l’un de l’autre) : ce sont bien deux droites qui se regardaient en chiens de faïence…
« C’est évidemment Valérie Pécresse qui a raison et Laurent Wauquiez qui a tort », affirme Alain Duhamel dans Libération : il y a bien deux droites et non pas une seule. Il existe une droite libérale et européenne, et une autre droite, conservatrice et identitaire…

La question clé est celle du positionnement face à La République en marche…

Question qui agite aussi les centristes… Ceux de l’UDI (parti d’élus plus que force électorale) tendent la main au parti présidentiel…
L’UDI a franchi le Rubicon, revirement historique, observe Le Figaro (qui note qu’Alain Juppé pratique lui la politique des petits pas vers La République en marche)
Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, se place dans la perspective des élections européennes et municipales… Un pilier du parti centriste lance tout fiérot : « Les macronistes ont besoin de nous ! Comment peuvent-ils imaginer détrôner Anne Hidalgo à Paris sans l’UDI ? Bon courage ! »
Paris, justement. L’Opinion raconte longuement comme La République en marche ! s’organise pour conquérir la mairie de Paris en 2020 (même si pour l’heure les élus macronistes sont dans la majorité municipale)… Mais le député Stanislas Guérini ne se cache pas pour dénoncer un bilan globalement négatif : « 6 milliards de dette, des rats dans les rues, des stations sans Vélib et des embouteillages »… La nouvelle bataille de Paris est lancée.

Politique encore : l’onde de choc de l’affaire Gallet, titre L’Opinion.

Le CSA a révoqué Mathieu Gallet, le président de Radio France, après la condamnation de ce dernier pour favoritisme… Révoqué pour l’exemple.
En lui retirant son mandat, le CSA prend le risque d’être accusé de se plier à la volonté du gouvernement, souligne la presse…
Mais Emmanuel Macron a pris lui le risque d’être accusé d’interventionnisme, souligne L’Opinion. Méthode d’un ancien monde, pour L’Alsace.
Mathieu Gallet, dont le bilan à Radio France est bon, ou « la chute d’un jeune homme pressé », écrit Le Figaro, sévère et sombre sur un homme dont la capacité à se mouvoir aisément dans les coulisses du pouvoir et des médias faisait l’admiration de beaucoup et l’envie de quelques-uns… Ces quelques lignes en chute de l’article du Figaro : « Pour lui, l’horizon semble s’obscurcir. La fusée Gallet a désormais des allures de crépuscule d’une idole ».
On pense aux 3 L : je lèche, je lâche, je lynche…

Autres commentaires du jour sur l’affaire Alexia Daval…

Une justice en direct qui laisse Libération pantois, interrogateur…
L’accélération extrême du temps médiatique influence-t-elle le judiciaire ? Les aveux du mari ont reçu une officialisation médiatique en direct avant même la fin de sa garde à vue par son avocat !
Mais c’est une autre prise de parole qui est critiquée, celle de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes… Malgré la réserve à laquelle elle est tenue, elle a dénoncé les propos de l’avocat du meurtrier présumé qui a fait porter la responsabilité à Alexia, la victime…
Commentaires sévères : il ne faut pas confondre la cause et la glôse, écrit La Nouvelle République.
La République des Pyrénées défend le droit absolu d’un accusé d’être défendu, selon les moyens dont il conviendra avec son avocat.
Dans Le Figaro, le chroniqueur judicaire Stéphane Durand-Souffland dénonce, je cite, « la choquante intrusion de Marlène Schiappa dans le dossier Daval » : « Le fait qu’elle qualifie de scandaleuse la ligne de défense du mari est révoltant », écrit-il…

A la une du Figaro, le retour en force des talibans en Afghanistan, pays refuge pour Daech après sa défaite en Irak et en Syrie…
Double page dans Le Progrès sur les djihadistes français capturés en Irak et au Kurdistan syrien.
Faut-il les rapatrier ? La France tergiverse, estime le journal de Lyon qui publie l’interview d’un avocat de familles de djihadistes, maître Marc Bailly déclare notamment ceci : un jugement en France s’impose, pour la France, dit-il étonnamment, ce qui est en question c’est l’image qu’elle veut donner aux terroristes…
Les revenants ? Pas de quartier pour nos djihadistes, des bombes humaines, titre Valeurs Actuelles qui publie un sondage de l’Ifop : 82% des Français souhaitent que les djihadistes soient jugés en Irak et en Syrie…

Une dernière info glanée dans Le Figaro Economie…

Harley Davidson, dont les ventes baissent, va lancer dans un peu moins de 2 ans une moto électrique…
Sale coup pour le fameux moteur bicylindre en V au bruit si caractéristique… Tout un fantasme s’évapore.
Vous imaginez : à la place le silence. Les bikers n’auront plus tout à fait la même allure…

Michel Grossiord