Révolution fiscale : la taxe GAFA arrive…

Ce matin au programme de la revue de presse de David Abiker, la mise en place progressive mais probable de la future taxe GAFA.

 

Mise en place d’un impôt mondial : la taxe GAFA

Alors que l’on pourrait se lamenter à la lecture des pages économiques du Figaro qui entame pour la énième fois la complainte de la surimposition des entreprises françaises ce qui nuit à leur compétitivité – il faut dire que pour 100 euros de résultat en France, on en gagne 236 aux Pays-bas selon une étude KPMG – mieux vaut se réjouir avec les Echos de la mise en place progressive mais probable de la future taxe GAFA, il arrive cet impôt mondial qui être discuté la semaine prochaine à Washington par les membres du G20 pour lutter contre l’optimisation des géants d’internet. Et c’est en parti grâce à un français cheville ouvrière de la réforme fiscale mondiale, Pascal Saint-Amans, héros très discret lui aussi mais efface directeur du centre de politique fiscale de l’OCDE et qui prépare sans bruit, tranquillement une petite révolution fiscale.

 

 

Certaines entreprises font le choix du Made in France

On se réjouira également d’ouvrir l’Usine Nouvelle. Ici pas d’entrepreneurs gémissant sur la lourdeur bien réelle de l’impôt. Plutôt des entreprises qui ont fait le choix du Made In France. 20 000 emplois ont été créé dans l’industrie qui fabrique français explique L’Usine nouvelle. Et vous ne trouverez dans ce dossier que des entreprises inconnues, discrète, qui ne font pas parler d’elles. Et elle réussissent comme Tuffery, atelier cévenol qui fabrique du jean depuis 1892 et qui a été repris et relancé par le petit fils du fondateur.

 

 

 

David Abiker

 

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité