Retraites : Bernard Kouchner appelle l’exécutif à « lâcher du lest »

Bernard Kouchner était l’invité de Guillaume Durand ce mardi 10 décembre, à 8h15. A la veille de la présentation du projet de réforme des retraites, l’ancien ministre des Affaires sociales estime que « le ton du premier ministre sera révélateur des conclusions que devrait tirer le président »

 

Retraites : « Un bras de fer difficile à prévoir »

« Je ne sais pas s’il a déjà décidé jusqu’où il fallait céder ou si même il fallait céder car le président pense qu’il a raison, c’est souvent le cas, mais là, il insiste » observe Bernard Kouchner. Face à la détermination des organisations syndicales, l’ancien ministre des Affaires sociales juge que « le bras de fer est difficile à prévoir ». A l’approche de l’annonce du projet de réforme par Edouard Philippe,   Bernard Kouchner considère que la réforme « a été mal présentée »  alors que le pays traverse un climat « éruptif » , « de vengeance par rapport avec ce qui s’est passé avec les Gilets Jaunes ». Il explique par ailleurs qu’il y a un problème avec l’image présidentielle auprès des Français : « Il y a une méfiance, parfois une détestation du président de la République qui ne représente pas l’archétype des politiciens français, c’est tout à son honneur, mais il y a de toute part de l’agacement qui devient de la violence alors il ne faut pas tarder (…) c’est très dangereux ». En conséquence, Bernard Kouchner appelle l’exécutif à « lâcher du lest » pour apaiser les tensions sociales.

 

Arthur Barbaresi