René Guitton, en quête de vérité

René Guitton a mené une enquête difficile pour tenter de dissiper le mystère et de briser l’omerta qui entoure le martyre des moines de Tibhirine (Calmann-Lévy).
Engagé dans un rapprochement philosophique et religieux entre l’Orient et l’Occident, il a été également directeur général des Services Créatifs de Polydor (1976-2003), président de la SCPP (1986-1992) – (Société Civile des Producteurs Phonographiques), vice-Président du SNEP (Syndicat National de l’Edition phonographique) et président des Victoires de la Musique – Variété et classique (1992)

Voici son programme :

Cinq œuvres musicales classiques :

– Beethoven Symphonie 7 Deuxième mouvement- Allegretto – Leonard Bernstein et le New York Philharmonic (Lié au Grand Orchestre de Radio Télé Luxembourg / Louis de Froment)

– Erik Satie : Je te veux – Si possible interprété par Penne

– Les Prêtres – Spiritus Deï (Sarabande / Haendel) (Lié aux Moines de Tibhirine et à Mgr J.M Di Falco)

– Debussy – Syrinx -, si possible dans l’interprétation d’Alain Marion. Sinon, par Jean-Pierre Rampal (Lié à JP. Rampal / Alain Marion / Carlos Leresche)

-Rimski Korsakov , Shéhérazade – 2e mouvement. Sous la direction de Ze’ev Dorman (Lié à l’Orient littéraire 19e, et actualité d’aujourd’hui)

Trois « madeleines » musicales, classiques ou non.
– Leonard Bernstein West Side Story-America- V.O. (Lié à Georges Chakiris)
– Schubert – Le trio – (Lié à Barry Lyndon et à Marisa Berenson)
– Astor Piazzolla. Libertango – (Souvenirs avec Astor Piazzolla et G. Moustaki)

Trois œuvres de musique, classique ou non, qui symbolisent :
– La vie : Funiculi Funicula – Interprète Mario Lanza – (Lié à ma mère)
– L’amour : Lakmé – Air des clochettes – Interprète Mado Robin (Lié à ma mère)
– La mort : Bachiana N°5 des Bachianas Brasileiras – Hetor Villa Lobos.
Interprète Renée Flemming. Dir. Michael Tilson Thomas. (Lié à ma conception du départ)