Radio Classique à Saint-Etienne

1. Laurent Campellone fait partie de ces jeunes chefs d’orchestre qui ne se contentent pas de diriger des orchestres, mais qui s’investissent totalement dans un projet artistique pour que la musique parvienne à gagner de nouveaux auditeurs. A l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, il consacre une partie de son temps à la pédagogie, à la recherche de publics plus larges sans rien sacrifier à la qualité. Il met aussi un point d’honneur à défendre, en marge du grand répertoire, des oeuvres méconnues du répertoire français (Offenbach, Massenet).
2. Après avoir dirigé l’Opéra de Rennes et l’Opéra de Rouen, Daniel Bizeray s’est installé à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne où il offre une programmation exigeante et accessible à tous. Passionné d’écologie, il tente aussi d’allier un réalisme économique avec un idéal de « mieux-vivre ».
3. Je suis actuellement à Saint-Pétersbourg pour faire un documentaire sur le chef d’orchestre Tugan Sokhiev, qui sera diffusé le 12 juillet sur France 2 à l’occasion de la soirée Aîdaau théâtre antique d’Orange. Soirée que j’aurai la joie de présenter, si tout se passe bien, avec Julie Depardieu qui sera une jeune maman. Nous en reparlerons.
Voici le programme de Laurent Capellone et Daniel Bizeray :
R. Strauss / Le Chevalier à la rose : Trio final de l’acte 3 ;
version Kleiber

Ravel / Daphnis et Chloé : Lever du jour ; version Munch

Mahler / Symphonie n°6 : Hammer Schlag 4e mouvement ; version Gergiev

Beethoven / Symphonie pastorale : 3e mouvement ; version Harnoncourt

Puccini / Madama Butterfly : duo final de l’acte 1 ; version Deka
Fremi/Pavarotti

3 madeleines :

Franck Sinatra

R. Strauss : Symphonie alpestre : Gewitter und sturm ; version
Karajan

J-s Bach : début du Magnificat ; version Gardiner chez Philipps

3 symboles :

La vie : Mendelssohn : final de la Symphonie n° 3 « écossaise » ; version
Abado

L’amour : Offenbach : Les Contes d’Hoffmann, « Oh dieu, de quelle ivresse »,
acte de Venise ; par Placido Domingo

La mort : Wagner : Tristan et Iseult, Mort d’Iseult ; version Kleiber.

ET
– Jules Massenet, La Navarraise, Marylin Horne + Henry Lewis

– Giacomo Puccini, Madame Butterfly, Un bel di vedremmo, Shigeko Hata +
Magnifica Brass Quintet

– Gluck/Berlioz, Orphée et Eurydice, Danse des furies, John EliotGardiner
– Ferenc Liszt, Totentanz, Boris Berezowsky

Rameau : Les Sauvages (A. Tharaud)

Trois madeleines :

– Glenn Miller, Chatanooga Choo-Choo

– Vincent Scotto, Violettes impériales, Qui veut mon bouquet de violettes ?
Paulette Merval,

– Henri Dumont, Memorare, début du motet, La Chapelle Royale + Philippe
Herreweghe

La vie :
-Frères Jacques, Il fait beau, Arion 4CD, CD2, plage

La mort :
– JS Bach, Trauer-Ode, choeur d’entrée Lass Fürstin noch einen Strahl, La
Chapelle Royale + Philippe Herreweghe
L’amour
-Barbara, Ma plus belle histoire d’amour,

Voici leurs programmes :