Qui est Antonino Mercuri, l’ostéopathe-gourou des stars ?

Le Parisien-Aujourd’hui en France raconte la dérive sectaire d’Antonino Mercuri, le gourou des stars. Célébrités, politiques et notables sont passés entre les mains de cet ostéopathe.

 

François Mitterrand aurait consulté Antonino Mercuri

Antonino Mercuri est soupçonné d’avoir mis au point un système incroyable de dérive sectaire très lucratifs . Pour la première fois des plaignantes sortent du silence pour raconter les méthodes de celui qui s’enorgueillit d’avoir eu François Mitterrand dans sa patientèle et prétend avoir prolongé sa vie.

A lire aussi

 

Il y a d’un côté l’ostéopathe et sa clientèle de 5 000 personnes, et de l’autre le gourou. Seul Antonino Mercurio est capable d’élever ceux qui souffrent au rang d’êtres humains en leur transmettant l’essence existentielle. A ce charabia sont associés des stages, les dîners et la construction d’une véritable cour au centre de laquelle se trouve l’ostéopathe.

 

Antonino Mercuri se faisait financer des montres de luxe

Emprise psychologique, oubli de soi, les boniments fonctionnent bien sûr auprès de personnes en détresse psychologique. Ce sont elles qui racontent à la police les humiliations, les colères, le privilège de dîner à la table du maître et ce jour où il met une frite aux enchères, oui, une frite qui sera adjugée 4 000 euros à l’un des convives. « Pendant une période, j’en avais pour plus de 10 000 euros par mois » raconte une ancienne patiente. Certains ont vendu leur maison pour s’offrir toujours plus de séances.

 

A lire aussi

 

Le gourou avait aussi mis en place un système de chèque de caution en guise de paiement anticipé. 5 727 chèques ont ainsi été saisi chez lui. Une des cliente en aura émis 877 pour un montant proche de 700 000 euros. Antonino Mercuri se faisait également financer des montres de luxe, une dizaine d’une valeur de 2 millions d’euros et pratiquait avec un notaire également mis en examen l’acquisition de logements en viager en guise de reconnaissance de dettes. Face aux plaintes déposées et à la cinquantaine de victimes déjà identifiées par la police, l’avocat oppose les centaines de témoignages de patients satisfaits et oppose aux accusations le don réel de son client pour soigner.

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique