« On n’a pas assez protégé l’environnement » Barbara Pompili

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Barbara Pompili, députée LRM de la Somme
Invitée de Gérard Leclerc

« On n’a pas assez protégé l’environnement »

Extraits :

A propos de la commission du développement durable

« Le président de la République a dit que le développement durable serait au cœur de son action politique (…). On a des lois importantes qui vont s’appliquer comme la loi de la transition énergétique et la loi sur la biodiversité, ce sont des lois lourdes qui impliquent beaucoup de changements. Si on n’est pas là pour vérifier que cela s’applique bien on est à côté de notre travail. Et puis il y a d’autres chantiers déjà lancés, avec la réforme du code minier mais aussi des ratifications d’ordonnances environnementales. »

A propos de l’environnement et de l’agriculture

« Les dépenses en termes d’environnement sont des investissements sur l’avenir. Je le dis assez fréquemment, on n’a pas assez protégé l’environnement, par exemple quand on a laissé enlever des haies et qu’on a laissé l’artificialisation des sols se faire. Aujourd’hui on le paie très cher. Les économies il faut voir où on les fait, mais on a un certain nombre de pistes, des révisions fiscales à faire – sur les niches fiscales – et des subventions à la pollution qui n’ont plus aucun sens.»
(…)
« Tout un travail a été proposé par le président de la République pour moderniser notre système agricole. Les agriculteurs sont les premiers acteurs de l’environnement mais on ne peut pas leur mettre tout sur les épaules, il faut qu’on soit avec eux pour réorienter un système dont on a vu les limites. D’autres sujets sont essentiels comme celui des transports. (…) Je pousserai pour qu’on mette en place une loi d’orientation sur les transports antérieurs. »

A propos de l’élection de F. de Rugy au Perchoir

« François de Rugy avait un projet, avait travaillé sur le sujet de manière vraiment approfondie et il avait tout le talent et les compétences pour le faire. J’ai toujours pensé qu’à compétences égales il fallait favoriser la femme pour aller vers plus de parité mais François de Rugy était clairement au-dessus de ses compétiteurs et compétitrices, c’était normal que ce soit lui qui prenne le perchoir. »

A propos de la majorité REM à l’Assemblée nationale

« Nous avons une majorité claire et nette à l’Assemblée. Nous avons je crois 310 députés, et la précédente mandature le PS avait 292 députés, donc la différence n’est pas si grande. Nous n’avons pas le Sénat, nous n’avons pas les grandes villes, nous n’avons pas les régions donc il y a des contre-pouvoirs et c’est très bien. Il y a eu une péripétie à l’Assemblée nationale avant-hier mais je ne vais pas y passer la journée. (…) Là il y avait un blocage, il fallait qu’on avance pour que l’Assemblée nationale puisse travailler donc on a installé des gens de La République En Marche aux postes du bureau importants. Mais si les Républicains veulent reprendre ces postes évidemment les députés qui ont été désignés se désisteraient tout de suite. C’est juste pour éviter le blocage et qu’on puisse avancer.»

A propos du groupe écologiste

« Malheureusement le groupe écologiste est mort de sa belle mort à cause d’une scission très forte entre les écologistes qui ont envie d’avancer et de changer les choses et ceux qui se drapent dans des postures pour expliquer qu’ils sont meilleurs que les autres mais qui ne font rien avancer. Moi je préfère qu’il y ait des écologistes qui soient un peu partout aux postes de responsabilité pour faire avancer les choses. Nous avons un écologiste président de l’Assemblée nationale, ce qui est une grande première, nous avons une écologiste qui est présidente de la commission du développement durable. (…) Ça montre un changement de philosophie.»

A propos des néonicotinoïdes

« On ne revient pas sur la loi sur la biodiversité. (…) On avance sur les néonicotinoïdes, cette interdiction existe au niveau européen mais de manière partielle. La France est en avance. Il ne s’agit pas de reculer en France mais d’apporter à l’Europe une interdiction identique à celle existant en France (….). Les néonicotinoïdes sont très dangereux non seulement pour les abeilles mais aussi pour le reste des animaux dont les humains. On a une dangerosité avérée de ces produits. Il faut qu’on avance pour aider nos agriculteurs à travailler sans ces produits. »

A propos de la photo officielle du Président

« Je l’aime beaucoup. Elle montre qu’on a un président qui fait face aux défis, qui va les relever, j’aime beaucoup le message qui est porté et il y a toujours un livre sur la table… »

A propos de la déclaration du Président au Congrès de Versailles

« Tout fait polémique en ce moment. (…) Le président est là pour donner un cap. C’est important, quand on va devoir mener des politiques difficiles à mettre en place, de savoir où l’on va et qu’on ne fait pas ça pour rien. »