Si on allait revoir notre Normandie ?

Pensez « Normandie » et une foule d’images d’Epinal (qui n’est pas en Normandie !) vous viendront à l’esprit : les plages du Débarquement, les vaches, le lait et le fromage, les maisons à colombage, le bûcher de Jeanne d’Arc, une forme de vie paisible… mais la région, à quelques encablures de la capitale vous surprendra aussi par sa vivacité et son intense vie culturelle.
Pourquoi, alors, ne pas profiter de cet été qui s’étire en vous offrant un week-end normand, sous le signe des arts et du patrimoine ?
A Rouen, prendra ainsi fin lundi « Une Saison Picasso », qui présente, en trois musées de la ville, nombre d’œuvres de l’artiste espagnol. On le sait peu, mais Picasso a résidé et travaillé durant cinq ans en Normandie, dans son château de Boisgeloup, près de Gisors. Aucune exposition n’avait encore été consacrée à cette période infiniment créative (1930-1935), qui le vit pratiquer la peinture, la sculpture, la gravure et la photographie avant de s’adonner à l’écriture ! « Une Saison Picasso » propose ainsi un voyage unique dans l’univers de l’artiste, en présentant, notamment, son atelier normand et ses œuvres de céramique ou de métal…
Le soir venu, à Rouen, il est ensuite temps de se rendre sur le parvis de la cathédrale – merveille de dentelle de pierre gothique – pour découvrir le spectacle son et lumières qui pare l’édifice de couleurs. Cette année, ces illuminations, baptisées « Fiers et Conquérants », évoquent l’épopée de Guillaume le Conquérant, qui permit au duché de Normandie de devenir, à cette époque, le plus puissant et le plus moderne des Etats européens.
A moins de 100 kilomètres de Rouen, sur la côte, Le Havre s’apprête à vivre une jolie fin d’été impressionniste, avec l’ouverture, dimanche, au Musée d’Art Moderne André-Malraux, de l’exposition « Impression(s), Soleil ». En 1872, Claude Monet peignait, depuis le Grand quai, une désormais célèbre vue du port du Havre au soleil levant, qui allait donner son nom à l’impressionnisme. Aux côtés d’Impression, soleil levant et de plusieurs autres toiles de Monet, le MuMa réunit une trentaine d’œuvres de William Turner, Gustave Le Gray, Eugène Boudin, Félix Vallotton et Raoul Dufy, qui tous, ont travaillé au Havre et se sont intéressés à la manière dont ils pouvaient traduire la fugacité d’un instant, fixer sur la toile la beauté éphémère d’un ciel, des mouvements de la mer, ou de la course du soleil.
Cette exposition-événement à ne pas manquer (si vous le pouvez) viendra clore en beauté le programme des manifestations organisées dans le cadre des 500 ans de la ville du Havre.

Jean Banaix

« Une Saison Picasso » – Rouen
Jusqu’au lundi 11 septembre
Musée des Beaux-Arts
Musée de la Céramique
Musée Le Secq des Tournelles
Renseignements et tarifs :
http://mbarouen.fr/fr/actualites/saison-picasso
02 76 30 39 18
publics4@musee-rouen-normandie.fr

Illuminations de la cathédrale de Rouen
Spectacle « Fiers et Conquérants »
21 h 30
Jusqu’au 23 septembre
Entrée libre sur le parvis

« Impression(s), soleil)
Du 10 septembre au 8 octobre
Musée d’art moderne André Malraux – MuMa Le Havre
Tarif normal : 10 €
Tarif réduit : 6 €
http://www.muma-lehavre.fr/
Tél. : 02 35 19 62 62