Olivier Poivre d’Arvor au bout de son rêve

Comme son frère (célèbre, trop célèbre ?), il est arrivé en scooter, à la dernière minute. Il nous a parlé de sa mère Madeleine, de son frère (lointain, trop lointain ?), des difficultés à adopter un enfant, de son enfance à Reims. Un auditeur s’est agacé de la manière dont le directeur de France Culture a parlé de la capitale champenoise. Mais quand on a des rêves plein la tête, on trouve toujours que la ville de son adolescence est trop étriquée. Avec son frère (toujours lui), il a écrit un livre sur les grands aventuriers du passé (Paul-Emile Victor, Rimbaud, Saint-Exupéry, Albert Londres)… Un beau livre, passionnant, à la gloire des grands explorateurs dévorés par le dépassement de soi et l’envie d’ailleurs. Demain, c’est Jean-Louis Etienne qui nous accompagnera dans Passion Classique, pour nous parler de ses expéditions au Pôle Nord et au Pôle Sud. Il va nous faire voyager tout en restant bien au chaud.
Voici le programme d’Olivier Poivre d’Arvor :
Madeleines
Madeleine de Jacques Brel
La 5ème de Beethoven
Le bal des Laze de Michel Polnareff
6 morceaux de musique classique
Americas de Dominique Fillon ( j’y tiens, c’est du jazz et pour moi c’est du classique)
English Suites n° 2 de Bach ( par Glenn Gould)
Stabat Mater de Dvorak
Premier quatuor à cordes de Janacek « Sonate à Kreutzer »
3 mélodies d’amour
Annie Roth
La forza del destino de Verdi ( par Callas) « Madre pietosa Vergine »
Divertissements ou airs et concerts de Charpentier ( William Christie)