Nuit transfigurée

Mardi 26 mars à 20h, Roberto Forès Veses dirige l’Orchestre d’Auvergne et le pianiste Ismaël Margain dans un programme Mozart et Arnold Schoenberg depuis la Cathédrale St-Louis des Invalides, en direct sur Radio Classique.

 

S’inscrivant encore dans la période tonale du compositeur, La Nuit transfigurée, inspirée d’un poème de Richard Dehmel, valut à Schoenberg un scandale, lors de sa création à Vienne. Cette partition pour cordes, d’un lyrisme exacerbé, n’illustrant ni action ni drame mais s’attachant à dépeindre et à exprimer des sentiments humains, il semble que, de ce fait, elle puisse être appréciée comme musique pure, nous précise Schoenberg.

Revenant à Mozart, grâce auquel il a été consacré par un troisième Grand Prix et un Prix du Public lors du Concours international Long-Thibaud de 2012, avant d’être nommé Révélation Soliste Instrumental lors des Victoires de la Musique Classique 2015, Ismaël Margain a porté son dévolu sur le virtuose Treizième Concerto pour piano, dernier volet du triptyque viennois (avec les Concertos n° 11 et 12) composé durant l’hiver 1782-1783.

 

En partenariat avec le CIC

 

Artistes :

  • Orchestre d’Auvergne
  • Roberto Forès Veses, direction
  • Ismaël Margain, piano

Programme :

  • Arnold Schoenberg : La Nuit transfigurée, pour orchestre à cordes
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour piano et orchestre n° 13 en ut majeur K. 415