Nos jeunes années

J’ai entendu ce matin Roberto Alagna chez Jean-Luc Hees et je l’ai trouvé très bon. Chez moi, il était assez en forme aussi, non ? Roberto est une personne très touchante par son enthousiasme, sa sensibilité à fleur de peau, son intégrité artistique, sa générosité. Il a l’air très pro en promo, il l’est, mais il n’est pas trop formaté : il reste inattendu, spontané, intéressant. Il ne débite pas son truc, il dialogue vraiment. Bref, c’est un régal. Le programme qu’il nous a concocté est un vrai cadeau qu’il s’est fait et qu’il nous a fait. Ce sont des choses pas très connues, mais extraordinairement belles et merveilleusement bien chantées. Ce n’est pas parce que Roberto Alagna cherche à toucher le grand public (c’est quand même le but de tout artiste, non ?) qu’il ne reste pas cet artiste raffiné et très cultivé que nous aimons tant.

Les Berlioz en sont la preuve. Hier, après l’émission, Jane Birkin m’a confié qu’elle devait rencontrer Roberto Alagna à l’enregistrement de l’émission Tandem. « Je le connais assez mal et je n’aime pas trop la musique sicilienne, m’a-t-elle confié. C’est plutôt gai et je préfère la musique mélancolique. » Je lui ai conseillé le programme français qu’il a enregistré chez EMI (réédité chez Deutsche Grammophon). Roberto est un styliste hors pair pour cette musique. Et quelle articulation : on comprend tout ! Jane a noté cela sur son cahier. J’ai su le lendemain qu’elle avait été enchantée par le disque (et qu’elle avait aussi, j’en profite pour le glisser-là, avec fierté, « adoré » faire l’émission sur Radio Classique). 

Ah autre chose à vous confier aussi. Cet après-midi, j’ai croisé la délicieuse Claire Chazal dans les couloirs de Radio Classique. Elle attendait Vincent Pérez avec son assistante, l’irremplaçable Claude Vergne.  Le bel acteur est arrivé. On a appris incidemment qu’il venait de tourner le rôle d’un pianiste et avait subi six mois de coaching pianistique intensif. Adorable, Claire lui a parlé de L’invité classique et il est a priori okay pour revenir quand le film sortira… 

Voici le programme de Roberto Alagna : Il aura sa poupée de cire au musée Grévin le 9 décembre et sera reçu par Eve Ruggiéri. Le 15 décembre, il recevra la Légion d’honneur, remise en principe par Nicolas Sarkozy au palais de l’Elysée. Ce genre de cérémonies, c’est toujours très émouvant pour les parents, surtout lorsqu’ils sont d’anciens émigrés… Ils mesurent doublement l’honneur rendu à leur famille.

Carrettieri

Madeleines

2 airs du dernier disque Sicilien

-Pour me rapprocher de Marie – Fille du Regiment (Bel Canto) -Gardian Angel (Disque de Noel). –

Inutiles regrets- Les Troyens (Berlioz) –

Malaguena (Mariano) –

A travers le desert – Marouf (Premier recital EMI) –

Ah, je vais l aimer – Beatrice et Benedict (Berlioz) –

Duo Damnation de Faust avec Angela (Berlioz) –

Lelio, extrait avec Gerard Depardieu (Berlioz). -Di cite celle vuie (Serenade). –

Pie Jesu de Boulanger (Chants Sacres).