Nikolaï Lugansky joue Tchaïkovsky

A chaque mois son feuillet d’album

Son professeur principal, Tatiana Nikolaïeva, le considérait comme son élève favori, affirmant qu’il était « le prochain » dans une lignée de grands pianistes russes : Nikolaï Lugansky se penche dans son dernier récital publié par Naïve sur le cycle de Piotr Tchaïkovsky Les Saisons. Sans doute le plus populaire des œuvres pour piano du compositeur russe, il décline un feuillet d’album pour chaque mois de l’année. L’univers de l’enfance et son entêtant parfum nostalgique – qui n’est pas sans rappeler les Pièces lyriques de Grieg ou L’Album pour la jeunesse de Schumann – règne sur ces saynètes ayant pour sous-titres « Au coin du feu », « Barcarolle », « La Chasse », « Chant d’Automne » ou « Sur la troïka ». Egalement au programme, la Grande Sonate en sol majeur du même Tchaïkovsky, certainement son œuvre pour piano la plus ambitieuse et la plus virtuose. Deux facettes complémentaires du génie russe.

Piotr Ilitch Tchaïkovsky : Les Saisons. Grande Sonate pour piano. Nikolaï Lugansky, piano (1 CD Naïve).