Nikolaï Lugansky, et si tu n’existais pas

Qu’un artiste aussi raffiné que Nikolaï Lugansky nous rappelle à quel point les chansons de Joe Dassin l’ont marqué doit nous inciter à ne pas mépriser la musique populaire. Certaines chansons sont non seulement des petits chefs-d’oeuvre, mais elles ont permis à la langue française de voyager et elles ont participé à la sensibilité d’une certaine génération. Sans Joe Dassin diffusé par la radio russe, Nikolaï Lugansky se serait-il senti en terrain aussi familier avec la musique de Gabriel Fauré dont les harmonies délicates sont censées ne pas trouver d’écho hors de nos frontières ? La musique ne connaît de frontières que celles que certains ont décidé de lui donner de manière artificielle. Elle voyage. Et nous avec.
Voici son programme :

J.S.Bach.Concerto for 2 violins d-minor.2nd mvnt.
J.Sibelius.Lemminkäinen’s Return(Legenda n4).
R.Strauss.Ein Heldenleben(Coda,ar7min before the end.)
G.Fauré.Libera me,Domine(from Requiem).
Madeleines
Chopin.1st Concerto.1st mvnt(last 5min)
Beethoven.Moonlight Sonata(finale)
Joe Dassin.Si tu n’existais pas.