Musique…en liberté ! Musique…grandeur Nature !

Un long et beau festival d’été imaginé par le pianiste Cyril Huvé dans sa Grange aux Pianos, en Berry, au cœur du pays de George Sand.

Petit village dont le nom exhale les effluves d’un terroir authentique, Chassignolles est aussi le lieu d’un festival pas comme les autres. Les concerts s’y déroulent dans un lieu de vie et de pratique artistique incarné et habité toute l’année par les artistes fédérés autour de Cyril Huvé.

D’une simple grange d’abord utile pour y réunir sa collection d’instruments historiques, il a fait une salle de concerts qui, au fil des ans, attire les plus grands musiciens.

Intime par définition, la Grange s’est ouverte depuis l’an dernier à la nature environnante et favorise une écoute intérieur/extérieur par la création de la nouvelle scène du jardin.

Elle trouve naturellement sa place dans les terres romantiques du Berry, celles de George Sand et de Frédéric Chopin.

Tant sous la charpente centenaire de la Grange aux Pianos que sous les étoiles du ciel d’été berrichon, un mot d’ordre : retrouver le rapport direct des interprètes et des auditeurs, la vibration du son dans la proximité que favorisent la disposition et l’acoustique chaleureuse du site. La musique est avant tout un partage, un « live » dans un lieu, une émotion que seul le moment unique du concert vivant peut offrir.

 

Dès le 30 juillet, plongée dans l’intensité du grand répertoire chambriste français et allemand, du quintette de César Franck à La Nuit Transfigurée de Schoenberg, en passant par le 2nd Sextuor de Brahms, le Concert de Chausson et des œuvres plus rares telles le Quintette d’Anton Bruckner avec la Nouvelle Génération Chambriste réunie autour du violoniste David Grimal. Le 4 août, l’ensemble Doulce Mémoire de Denis Raisin-Dadre proposera la découverte de la musique secrète de Leonard de Vinci.

Sans transition, le 7 août le grand violoniste Tedi Papavrami donnera un récital exceptionnel, de Bach et Ysaÿe en violon solo à la Sonate de Franck et l’Introduction et Rondo Capriccioso de Saint-Saëns. Côté piano, retour au grand répertoire romantique et à la transmission des générations avec Michel Dalberto rejoint par Sélim Mazari le 15 août, puis par le jeune violoniste Nathan Mierdl le 17.

Entre temps, le 12 août, la jeune mezzo Anne-Lise Polchlopek donnera avec le pianiste Federico Tibone une nuit d’amour vocale franco-espagnole. Le calme de la campagne alentour, la pureté de la voute étoilée font du jardin de la Grange aux Pianos un théâtre de verdure idéal pour les représentations de plein air. Après le succès des Noces de Figaro de Mozart l’été dernier, la Compagnie lyrique Opera Fuoco emmenée par David Stern reviendra les 20 et 22 août pour 2 représentations avec petit ensemble orchestral de Cosi fan tutte de Mozart. L’ensemble Ataïr, chargé de cet octuor instrumental, donnera également un concert autour du Septuor de Beethoven le 21

L’année 2021 marque le centenaire de la disparition de Camille Saint-Saëns. Le 27 août, Franck Ferrand racontera l’histoire de ce grand musicien, grand voyageur, témoin et acteur du romantisme, illustrée par une sélection de ses œuvres sous les doigts de Cyril Huvé.

 

Après un récital virtuose du pianiste Aurélien Pontier, évocation de « Vienne 1900 – l’apocalypse joyeuse », l’été se clôturera par une soirée opérette animée par le facétieux baryton-basse Jean-François Vinciguerra avec Monsieur Choufleuri restera chez lui le… de Jacques Offenbach, précédé d’une opérette satyrique : Tristœil et Brunehouille de Georges Van Parys.

 

Certains jours le marché des producteurs permet de goûter et apprécier les traditions gastronomiques du Berry.

Plus d’informations sur le site