Muséum national d’Histoire Naturelle : « Revivre », l’exposition qui ressuscite des espèces disparues

Le Muséum national d’Histoire Naturelle à Paris propose une nouvelle expérience intitulée « Revivre », un parcours en réalité augmentée pour redonner vie à 11 espèces disparues.

Le tigre à dents de sabre, le dodo, la Rythine de Steller apparaissent en 3D devant vos yeux

L’expérience a lieu dans la magnifique salle des espèces menacées et disparues de la grande galerie de l’évolution, et débute après avoir enfilé des lunettes de réalité augmentée et un casque. Les animaux apparaissent en 3D, au milieu des vitrines de la salle et se promènent.

A lire aussi

 

Un pigeon migrateur, autrement appelé tourte voyageuse, initie le voyage en se posant devant vous sur une branche virtuelle. Un peu plus loin, vous croisez la Rythine de Steller, un cousin du lamantin de près de 9 mètres de long qui vivait dans le Pacifique Nord et disparu en en 1768 d’une chasse intensive pour son huile et sa viande. Il y a aussi la tortue géante de Rodrigues, éteinte en 1800 ou encore le dodo, originaire de l’Ile Maurice. Cet oiseau de plus d’un mètre de haut a été décimé par les marins qui les chassèrent et les rats arrivés dans les cales des bateaux qui se nourrissaient de leurs œufs.

 

L’objectif est de sensibiliser le public sur les espèces actuellement menacées par les activités humaines

L’expérience a nécessité deux ans de travail, de recherche, de modélisation et de fabrication, y compris sur le comportement des animaux, pour reproduire ces espèces le plus fidèlement possible, comme le souligne Rémi Dupouy naturaliste et auteur de Revivre, en prenant l’exemple du dodo : « on s’est calé sur les témoignages des naturalistes de l’époque qui disaient clairement que les dodos étaient venus à leur rencontre, qu’ils étaient joueurs et curieux (…) on a reproduit ce comportement ».

A lire aussi

 

 

L’objectif : redonner vie à ces espèces pour protéger celles qui sont aujourd’hui menacées, et alerter sur la disparition en cours. Selon Bruno David, président du muséum d’histoire naturelle, « les faire revivre devant nous nous amènent à nous poser des questions sur des espèces menacées qui sont proche de l’extinction« . Revivre, voyage bluffant de 15 minutes, débute donc ce jeudi 16 juin au muséum d’histoire naturelle.

Baptiste Gaborit

Retrouvez l’actualité du Classique