Le Musée d’Orsay nous entraine « Au-delà des étoiles » !

Découvrez au musée du Quai d’Orsay « Le paysage mystique de Monet à Kandinsky », du 14 mars au 25 juin 2017. L’exposition se focalise sur la part mystique du paysage impressionniste à travers les œuvres de Paul Gauguin, Maurice Denis, Ferdinand Hodler ou encore Vincent Van Gogh. Elle met aussi à l’honneur des peintres d’Amérique du Nord comme Giorgia O’Keeffe ou Emily Carr, moins connus des Français.

Ici, le paysage est un prétexte au mysticisme et au symbolisme, tout n’est qu’émotion, poésie et philosophie sous couvert de verdure et de villes endormies. La nuit, le jour et les paysages se rejoignent dans une quête de lumière. Le pinceau redéfinit l’espace et le temps, en quête de spiritualité : faire que la nature exprime plus qu’elle-même et soit le reflet visible du mystère de l’univers. La lumière jaune à l’épreuve de la nuit qui brille chez Van Gogh représente bien tout l’espoir et toute la folie, l’exaltation et la fusion avec le tout qui a guidé ces peintres. On ne se lasse pas de voir briller ces étoiles et de se perdre dans la nuit. Pourtant, l’art du paysage n’appartient pas aux seuls impressionnistes et certains artistes du XIXème s’appuient sur le paysage pour exprimer la force spirituelle qui pousse l’homme à vouloir s’entretenir avec l’innommable. Degas, Monet, Klimt, Munch, et certaines peintures de l’école canadienne des années 1920-1930 sont ainsi réunis dans la quête de transcendance qui marque leurs œuvres. Tous semblent avoir voulu faire de la peinture un lien entre l’Homme et l’ineffable. Ce faisant, ils ont peint les choses de la vie que les mots ne savent dire.

Clémence F.Dupuch