Mort d’Etienne Mougeotte, homme de médias et ancien dirigeant de Radio Classique

Crédit: nicogenin - Wikimedia Commons

Homme de médias, presse écrite, radio et télévision,Etienne Mougeotte, qui fut le numéro deux du groupe TF1 pendant près de 20 ans, est décédé jeudi à l’âge de 81 ans. De 2013 à 2018 il dirigea Radio Classique. Un hommage lui sera d’ailleurs rendu ce vendredi 7 octobre dans la matinale de Renaud Blanc.

Etienne Mougeotte a commencé sa carrière au journal Paris-Normandie

Etienne Mougeotte « est décédé cet après-midi » à l’hôpital des suites d’une maladie, a précisé Francis Morel, ami proche de la famille et de l’ancien dirigeant. Figure marquante du paysage médiatique français, il a multiplié les expériences au sein de nombreuses rédactions parmi lesquelles France Inter, Europe 1, RTL. Né dans un milieu modeste en mars 1940 à La Rochefoucauld (Charente), il avait commencé sa carrière en 1965 à Paris-Normandie avant de rejoindre France Inter comme reporter, puis correspondant à Beyrouth. Après un passage par l’ORTF et RTL, Etienne Mougeotte entre à Europe 1 comme rédacteur en chef puis directeur de l’information jusqu’en 1981 lorsque Jean-Luc Lagardère lui confie la direction du Journal du Dimanche puis de Télé 7 Jours. En 1987, lors de la privatisation de TF1, Francis Bouygues embauche Etienne Mougeotte comme directeur d’antenne puis vice-président.

Une passion pour la musique classique depuis son adolescence

Fort de son expérience à Télé 7 Jours où il s’est familiarisé avec les grilles de programmes et les goûts du grand public, il forme avec un tandem emblématique avec Patrick Le Lay, PDG de la chaîne jusqu’en 2007. Grâce à eux, TF1 s’installe rapidement comme leader incontesté de la télévision en France et fait figure d’exception en Europe. Parallèlement, au sein du groupe TF1, il participe en 1994 au lancement de LCI, 1ère chaine d’information créée en France, dont il fut le président jusqu’à son départ en 2007.

A lire aussi

 

Etienne Mougeotte prend ensuite la tête des rédactions du Figaro de 2008 à 2012. En 2013, Francis Morel, nouveau patron du Groupe Les Échos, fait appel à lui pour prendre la direction de Radio Classique qui lui permettra de  concilier ses deux passions de toujours : la radio et la musique classique. La musique classique qu’il adorait depuis son adolescence. À propos de cette passion, dans son autobiographie publiée au mois de février (« Pouvoirs » aux éditions Calmann-Lévy), Etienne Mougeotte écrivait « Je ne suis pas un musicien, plutôt un amateur éclairé. J’aime les opéras de Mozart et Verdi. Mes goûts sont éclectiques, de Vivaldi à Debussy en passant par Bach, mon préféré. Au fond, je ressemble à beaucoup d’auditeurs de Radio Classique».

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique