Michel Chast, l’art de soigner

Quand vous saurez que le docteur Chast officie rue Tronchet, vous aurez compris que le bonhomme ne manque pas d’humour. Et qu’il vit dans le paradoxe.

Contrairement à nombre de ses confrères, il s’est toujours senti attiré par l’homéopathie, les plantes, l’acupuncture. Quand il s’agit de soigner, tous les moyens sont bons. Il y a la science et puis le mystère ; ce qui reste à découvrir et ce qu’on approche intuitivement.
Les médecins de Molière étaient sûrs de leur jargon et de leurs saignées. Avec sagesse, Michel Chast s’intéresse plus au malade qu’à la maladie. C’est aussi un artiste. Le doute fait donc partie de son approche. Rassurant.

Voici son programme :

– Brigitte Engerer et Henri de Marquette
Debussy, Clair de lune, Mélodie extraite des Fêtes Galantes.

– Cecilia Bartoli
Bellini, Norma L’air de Casta Diva

– Miles Davis
Ascenseur pou l’échafaud, Générique

– Vladimir Vissotsky
Les cabans noirs

Les « Madeleines » :

– Glanzberg
La Suite Yddish

– Barbara Hendricks
Mozart, Les Noces de Figaro « Giunse alfin il momento deh vieni non tardar »

– Nina Simone, Ain’t Got No…I’ve Got Life‬‬‬