Mélenchon en correctionnelle : Nicolas Bay prend sa défense

Nicolas Bay, député européen du Rassemblement national, était l’invité politique ce vendredi 28 juin de Renaud Blanc, à 8h15. Il estime que l’affaire des perquisitions est « dérisoire » et que ce procès s’apparente à une « forme de harcèlement ».

Mélenchon en correctionnelle : « Une forme de harcèlement »

« Poursuivre Jean-Luc Mélenchon en correctionnelle pour des faits aussi mineurs et d’une telle banalité s’apparente à une forme de harcèlement » a déclaré Nicolas Bay à propos de l’affaire de la perquisition. Il a précisé qu’il avait « plein de divergences » avec le leader la France insoumise qui avait sûrement « sur-réagit » mais qu’il trouvait « dérisoire » ce procès. L’eurodéputé estime que « certains policiers se sont comportés de manière extrêmement zélés à son égard ». Il poursuit : ‘j’ai le sentiment qu’ils étaient beaucoup dans la provocation »

Marion Maréchal au Médef : une invitation qui s’explique par les succès électoraux du RN

« Le Medef a fait le choix d’inviter quelqu’un qui n’est pas directement dans le combat électoral » a déclaré Nicolas Bay à propos de l’invitation de Marion Maréchal à l’université d’été de l’organisation patronale. Il a en effet rappelé que la nièce de Marine Le Pen s’inscrivait dans le « débat d’idées » mais qu’elle ne se situait plus dans la « sphère électorale ».

« Toute volonté d’écarter du débat notre mouvement et nos idées n’a aucun sens quand on a entre un tiers et un quart des électeurs qui votent pour le RN selon les élections. C’est peut être ce constat qui a amené le président du Medef à cette invitation » a-t-il expliqué.

Nicolas Bay s’est par ailleurs réjoui du dîner qui a eu lieu récemment entre Marion Maréchal et des élus Les Républicains. Il a qualifié de « particulièrement ridicule » l’attitude de Gérard Larcher, président LR du Sénat, qui réprouve ce rapprochement. « On voit que la direction des Républicains est totalement perdue : ils n’ont pas de cap, pas d’idées, pas de positionnement clair. Ils en sont à faire la chasse à cette nouvelle génération d’élus qui cherchent à être dans le débat de fond, ce qui est plutôt heureux’

Municipales : la volonté de rassemblement et un démenti de candidature

« Nous nous inscrivons dans une démarche de rassemblement de tous les Français quelque soit leur horizon politique ou sociologique » a déclaré l’eurodéputé du RN. Il ajoute : « On ne cherche pas à toux prix à s’adresser à des gens qui sont chez les Républicains même si on fait le constat qu’il y a beaucoup d’électeurs de droite qui devraient être avec nous car ils partagent l’essentiel de nos idées ».

Nicolas Bay a par ailleurs démenti sa candidature pour 2020 : « Je n’ai aucun projet personnel de liste pour les Municipales à Gournay-en-Bray »

 

Arthur Barbaresi 

Plus d’article de l’invité politique de Guillaume Durand :