Maxim Emelyanychev se confie sur sa conception du métier de chef

Maxim Emelyanychev est l’invité du Journal du Classique ce mercredi 13 janvier, à l’occasion de la diffusion samedi soir, sur Radio classique, de son concert à la tête de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.

 

Maxim Emelyanychev dirigera Les Noces de Figaro de Mozart au théâtre du Capitole de Toulouse, en avril

Maxim Emelyanychev est l’un des chefs les plus fascinants de la nouvelle génération, aussi inspiré par la musique baroque que par les répertoires classiques et romantiques, aussi à l’aise au clavecin voire au cornet à bouquin qu’à la baguette. Maxim Emelyanychev développe ainsi une riche carrière, entre son ensemble Il Pomo d’Oro, l’orchestre de chambre d’Ecosse, dont il est le chef principal, et les prestigieuses phalanges internationales qui le sollicitent de plus en plus. Il est aujourd’hui l’un des fidèles invités de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse avec lequel il a su tisser des liens particuliers. Et c’est avec bonheur qu’il retrouvait ces musiciens le 8 janvier dernier à la Halle aux Grains pour un concert, entièrement dédié à Schumann, donné à huis clos et diffusé samedi à 21h sur Radio Classique.

A lire aussi

 

Maxim Emelyanychev nous racontera ce soir son amitié avec les musiciens toulousains mais également sa conception du métier de chef, sa curiosité l’incitant à explorer un répertoire de plus en plus vaste et ses projets à venir. Il sera ainsi de retour au Théâtre du Capitole en avril pour diriger Les Noces de Figaro de Mozart et participera également, au printemps, à la nouvelle édition des Musicales Franco-Russes aux côtés de Tugan Sokhiev à la Halle aux grains. Une belle amitié entre ce brillant chef russe et l’orchestre national du Capitole appelée donc à se renforcer !

Laure Mézan

Réécoutez l’intégralité du Journal du Classique en cliquant ici

 

Retrouvez l’actualité du Classique