Maréchal sans galons

  Olivier Bellamy reçoit Marcel Maréchal sur Radio Classique

  Il a occupé des responsabilités importantes à la tête de centres dramatiques nationaux et a repris son bâton de pèlerin sous l’égide des Tréteaux de France pour porter la bonne parole de Molière, sous l’habit du brave Monsieur Jourdain, dans tous les bleds de l’hexagone. Si le verbe est fatigué par les luttes, la passion est intacte et brille dans son oeil. Ce Lyonnais amoureux de Marseille – ce fut sa première parole en me voyant : « Il paraît que vous êtes marseillais ! » – reste un amoureux des grands textes et un défenseur infatigable des auteurs qu’une intelligentsia a rangé un peu trop tôt au placard (Audiberti, Obaldia…).

Voici son programme :

   3 madeleines :

– Largo de la symphonie du Nouveau Monde d’Anton Dvorak

– « Vers les cimes » de Vladimir Vissotsky

– Concerto de Noël de Jean-Baptiste Lalande

   5 musiques classiques :

– Chopin : concerto pour piano N° 2 en fa mineur opus 21 Larghetto par Samson François)

– Mozart : Concerto pour piano et orchestre n° 20 en ré mineur K 466 – 2e mouvement : romance (Clara Haskil)

– Schubert : Mouvement musical n° 2 en La bémol majeur (Yves Nat)

– Brahms : Concerto pour piano et orchestre n° 1 en ré mineur –

mouvement : rondo (Gilels/Jochum)

– Eugène Onéguine : L’air de Lenski (Acte II) par Sergueï Lemiéchev

   – musique de mariage : Final du Requiem de Mozart (Agnus Dei)

– musique de quelqu’un de disparu : Sonate « Pathétique » – 2e mvt de Beethoven par Aldo Ciccolini

– musique d’une rencontre : Symphonie de César Franck (1er mvt)

    musique d’enterrement : Chopin : nocturne ° 2 opus 9 par Samson François