Marcela Roggeri, pianiste engagée

Née en Argentine, élève d’Ana et Bruno Leonardo Gelber, Marcela Roggeri ne se donne pas à moitié. Avec un parfait mélange de passion, de sérieux, d’engagement et de réflexion, elle construit pas à pas une carrière faite de rencontres hors des sentiers battus, avec des choix de répertoire intelligents et originaux.
Dans ses programmes, comme dans la vie, elle reste attentive à ne pas perdre ses racines populaires, tout comme Guastavino, ce merveilleux compositeur argentin qui savait mêler le folklore de son pays à une expression raffinée. Ou la grande chanteuse Mecedes Sosa, à la voix royale et à l’expression si touchante.
Voici son programme :

Scriabin
Etude op8 n12 par Vladimir Horowitz

Bach
Siciliana BWV1031 par Dinu Lipatti

Rachmaninov
Concerto N 3 premier mouvement par Bruno Leonardo Gelber (Premier
mouvement)

Mozart
Symphonie concertante pour clarinette,haubois,cor et basson Prague Chamber
orquestra avec Florent Héau,Nora Cismondi,Gilbert Audin (deuxième mouvement)

les « madeleines »:
Astor Piazzolla
Tango Pigmalión chanteur:Héctor Insúa
Ariel Ramirez
Alfonsina y el Mar par Mercedes Sosa
Verdi
Rigoletto.Tutte le feste al tempio

Les trois morceaux de la fin:
la vie:
Beethoven
symphonie N6 « Pastorale » (premier mouvement)
l’amour:
Kosma
Les Feuilles Mortes par Ives Montand
la mort
Fauré
Pavane
Nouveautés : Guastavino par Marcela Roggeri et Florent Héau (Transart)
Piazzola par Magali Léger et Marcela Roggeri (Transart)