Louis de Funès, génie comique et « Monsieur Inquiétude »

Le Parisien Week-end nous parle d’un génie qui s’est construit tout seul, Louis de Funès, canne à pêche à la main en couverture du magazine qui nous propose un portrait intime de l’acteur comique.

Louis de Funès : « Je suis tout le temps instable »

C’est l’histoire d’un homme un brin caractériel qui fuyait la célébrité et trouvait le bonheur dans son jardin en compagnie de ses 600 pieds de roses. Celle aussi d’un homme marqué aussi par son histoire familiale, une mère parfois extravagante et un père endetté qui avait simulé un suicide pour s’évader au Venezuela. Cela a sans doute contribué à construire l’acteur, raconte le Parisien Week-end, celui d’un mime extraordinaire : « Pas des grimaces, mais des expressions millimétrées » précisait Louis de Funès. « Il inventait tout le temps, il n’imitait jamais », dit de lui le comédien Bernard Menez.

 

A lire aussi

 

Et cette présence inondait les films. On apprend par exemple que « c’est lui qui a trouvé l’idée du sketch avec la moustache et la mèche d’Hitler dans le Grand Restaurant ».

 

Le réalisateur Jean Girault avoue aussi que c’est Louis de Funès qui a trouvé 60% des gags dans le film Jo. Le Parisien Week-end nous raconte enfin que Louis de Funès se donnait un surnom : Monsieur Inquiétude. Chaque jour, il passait trois quart d’heure à vérifier les portes et les fenêtres de son château qu’il avait truffé d’alarmes. « Je suis tout le temps instable » reconnaît l’acteur.  Preuve que le génie est peut-être aussi celui qui n’est pas infaillible.

Marc Bourreau

Retrouvez l’actualité du Classique