Lorant Deutsch 960 (cherchez l’erreur)

Pourquoi avoir fait venir Lorant Deutsch pour parler de Mozart ? Tout le monde sait que Deutsch est le nom du catalogue de Schubert ! On parle de la sublime Sonate D 960 ou du célèbre Trio D 100. Pour parler du divin Requiem K 626, il fallait inviter Ginette Köchel, du nom du catalogue des oeuvres de Mozart. Tss tsss…

Bon, ça me rappelle une blague. « Les Autrichiens n’ont de cesse de nous faire croire que Mozart était autrichien et Hitler allemand. » Eh oui, c’est le contraire. Salzbourg n’appartenait pas à l’empire austro-hongrois…

Lorant Deutsch était heureux de participer à notre anniversaire Mozart, bien qu’il préfère écouter en ce moment du Lully ou du Rameau. Moi, j’étais ravi de le mettre en contact avec Vincent Dumestre, le chef de l’ensemble Le Poème harmonique, dont il aime beaucoup les disques. Ce serait génial si ça pouvait déboucher sur un beau spectacle ! Le 27 janvier est aussi le jour anniversaire du compositeur Eric Tanguy, du violoniste Renaud Capuçon et du flûtiste Emmanuel Pahud. Lorant Deutsch, lui, jour dans « L’anniversaire » d’Harold Pinter, génial auteur anglais, qui a poussé son goût pour l’humour noir (so british) jusqu’à mourir le soir de Noël. La télé française a eu le nez creux en diffusant « Le père Noël est une ordure ». Effectivement…

Voici son programme :

Requiem de Mozart (Lacrymosa)

Madeleines

Vincent Dumestre

Malicorne : Pierre de Grenoble

Couperin : Barricades mystérieuses (clavecin)

Programme

Lully : Entrée d’Apollon (Le triomphe de l’amour)

Rameau : Tristes apprêts (Castor et Pollux) Christie

Mozart : Don Giovanni : extrait

Couperin : Concert des Nations

Mozart : Cosi fan Tutte « E parte senti » (Bartoli)

Mozart : Noces de Figaro « Cosa senti » trio acte 1

Chanson par Le Poème harmonique et Vincent Dumestre