Leslie Caron, Hollywood sur Seine

A quatre-vingts ans, Leslie Caron garde cette star quality mêlée à une piquante simplicité qui a fait son succès. Danseuse chez Roland Petit à seize ans, vedette hollywoodienne à vingt-cinq ans grâce à Un Américain à Paris de Vincente Minelli, avec Gene Kelly, elle a côtoyé Fred Astaire, Cary Grant, Judy Garland, René Clair, Rudolf Noureev, Margo Fonteyn, René Clément, Orson Welles, Alain Delon, François Truffaut… Amie de Jean Renoir, qui lui trouvait un air de Jeanne d’Arc, ex-compagne de Warren Beatty, elle raconte ses triomphes et ses désillusions dans un pavé paru chez Baker-Street et écrit avec élégance et authenticité.
Elle incarne ce parfait mélange de volonté, d’exigence et de chance qui font les longues et glorieuses carrières. Elle continue de travailler au théâtre, au cinéma et à la télévision sans rien perdre de son énergie.
Voici son programme :

Un Américain à Paris
Suites françaises de Bach – Glenn Gould
Histoire du soldat – Stravinsky
Carnaval des animaux – Camille Saint Saëns

Les madeleines :
Valse de Chopin (au cours de danse)
Ca, c’est de la bagnole – Georgius – 1938
Charles Trénet : Y a de la joie

Suppléments
Cheek to Cheek Fred Astaire
Over the Rainbow Judy Garland
Paris brûle-t-il ? de Maurice Jarre