Les Tallis Scholars chantent Taverner

On ne pouvait espérer plus bel enregistrement des Tallis Scholars pour fêter leurs quarante ans de carrière.

Pour cet enregistrement " anniversaire " marquant leurs quarante ans, les Tallis Scholars ont choisi de revenir à la Missa Gloria tibi Trinitas de Taverner, déjà enregistrée par l’ensemble il y a près de trente ans, en 1984. Cette œuvre particulièrement riche, qui selon Peter Phillips illustre la quintessence du répertoire anglais de la Renaissance, subjugue en effet dès la première audition, et toujours plus au fil des écoutes successives. L’écriture mélodique tortueuse et expressive, l’utilisation audacieuse des changements de proportions, et l’ampleur d’un discours à la fois dense et très étiré dans le temps, impressionnent. L’œuvre met les interprètes à rude épreuve, notamment les voix aiguës, à la tessiture particulièrement étendue.
Sans con­teste, la comparaison des deux versions enregistrées par les Tallis Scholars est à la faveur de la nouvelle, à la fois plus claire et plus fluide, gagnant en précision rythmique autant qu’en ampleur des phrasés. Le plus remarquable sans doute est le souffle de l’ensemble, son énergie contenue et maîtrisée, particulièrement sensible dans les sections les plus étirées de la messe, que Taverner déploie avec une rare maîtrise du temps. La mélodie de plain-chant sur laquelle est basée cette messe n’est pas chantée dans sa version monodique : mais elle se trouve écrite à l’intérieur du boîtier. Et c’est un vrai plaisir de suivre le déroulement de ce cantus firmus, de le reconnaître tantôt en filigrane, caché au cœur de la polyphonie, notamment au début de chacun des mouvements, tantôt plus audible, comme au début du Qui tollis et du Benedictus, alors qu’il apparaît confié d’abord aux basses puis à d’autres parties, en un fantastique jeu de pistes.
John Taverner (c. 1490-1545)
Missa Gloria tibi Trinitas
The Tallis Scholars,dir. Peter Phillips
Gimell CDGIM045 (Abeille). 2013. 79′
Nouveauté