Les Symphonie de Brahms magnifiées par le Symphonique de Vienne

Après un cycle des neuf Symphonies de Beethoven, les Wiener Symphoniker présentent leur nouveau cycle, les Symphonies de Brahms, toujours placés sous la direction de leur directeur musical Philippe Jordan.

 

On doit aux Wiener Symphoniker la création de la 9ème Symphonie de Bruckner

S’ils font figure d’éternels seconds face aux Wiener Philharmoniker, les Wiener Symphoniker peuvent s’enorgueillir de prestigieux directeurs musicaux (Furtwängler, Karajan, Sawallisch, Giulini…) et d’une place centrale dans la vie autrichienne dès leur création à la fin du XIXe siècle. On leur doit en outre la création d’œuvres majeures telles la Symphonie n° 9 de Bruckner, les Gurre-Lieder de Schoenberg ou encore la première viennoise du Concerto pour la main gauche de Ravel. Philippe Jordan, leur directeur musical depuis 2014, a quitté la fosse de l’Opéra de Paris pour graver le cycle des Symphonies de Brahms après avoir gravé celui de Beethoven.

 

A lire aussi

 

Brahms a une veine mélodique teintée de mélancolie

Les quatre symphonies ont été enregistrées en public au Musikverein (dont la construction, rappelle Philippe Jordan, est contemporaine de leur composition) de Vienne en automne 2019 – une saison qu’on associe souvent au compositeur à la veine mélodique teintée d’une douce mélancolie. Celle-ci se voit particulièrement bien servie par le Symphonique de Vienne, qui respire ici dans son arbre généalogique (bien que natif de Hambourg, Brahms, à l’instar de Beethoven, est un parfait Viennois d’adoption), à commencer par le pupitre des cordes : sensualité du son, chaleureux vibrato, léger portamento. Une tradition que le chef place en ligne de mire de son interprétation également caractérisée par le soin apporté au cantabile des différentes voix : Jordan rappelle, dans le texte de notice, ce qu’elles doivent à la polyphonie baroque si appréciée de Brahms.

Johannes Brahms : Symphonies n° 1 – 4. Orchestre Symphonique de Vienne, dir. Philippe Jordan (Wiener Symphoniker)

Jérémie Bigorie

 

Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Retrouvez l’actualité du Classique