Les points de suspension d’Anny Duperey

Anny Duperey, l’invitée classique d’Olivier Bellamy
Anny Duperey pense qu’elle n’est pas très mélomane. Mais sa voix est musique : un violoncelle au bois veineux et au vernis sombre ? Son choix d’oeuvres était placé sous le signe de l’essentiel ; pas de « musique, que c’était pas la peine » comme disait Fauré ! 

Rentré de New York le matin, je me suis senti filandreux et fatigué. Pourvu que ça ne se soit pas trop senti à l’antenne.

Son programme :

O Solitude de Purcell (Deller)

Programme

Somnambule Ah credea… (Callas)

In the Mood for Love

Schubert : Trio op. 99 Andante

Brégovic : Le temps des Gitans (plage 10)

Satie : Gymnopédie n° 1

Schubert : Trio n° 2 – 2e mvt –

Barbara : L’enfance