Les beaux souvenirs de Pascal Escande

Trente ans de festival à Auvers-sur-Oise, ce n’est pas rien. Dans ce village rendu célèbre par Van Gogh (il y a peint 70 toiles en 70 jours !), Pascal Escande a invité de grands maîtres (Rostropovitch jouant les suites de Bach dans l’église) et a donné leur chance à de jeunes artistes auxquels il est resté fidèle.

Voici son programme :

Un morceau de musique que j’aime par-dessus tout

Choral de Bach-Busoni : « Nun, komm, der Heiden Heiland » BWV 659 ou Nun freut euch, lieben Christen par Murray Perahia ( Sony SK 66 511)

3 madeleines musicales

Faust de Gounod par Cluytens avec Victoria de Los Angeles

en Marguerite, Nicolai Gedda en Faust et Boris Christoff

Carillon de Westminster de Louis Vierne

1er concerto de Brahms pour piano et orchestre par Arthur Rubinstein

7/9 morceaux de musique classique

Jean-Sébastien Bach : Messe en si dans la dernière version de Michel Corboz

chez Mirare le «et ressurexit » du Credo chanté par le choeur)

George Frideric Handel : Extrait de Serse « crude furie degl orridi abissi

» par Joyce DiDonato/Les Talents lyriques/Rousset

Wolfgang Amadeus Mozart : Les Noces de Figaro «Dove sono » par

Gundula Janowitz

Ludwig Van Beethoven : Le Triple concerto de Beethoven dans la version

Martha Argerich, Renaud et Gautier Capuçon et Dudamel (final)

Robert Schumann : Kreisleriana par Martha Argerich (extrait)

Richard Strauss : Les 4 derniers lieder (le n°3 en particulier « Beim

Schlafengehen ») dans la version avec Jessye Norman/Kurt Masur/Philips