L’émotion de Philippe Rombi

Philippe Rombi, l’invité classique d’Olivier Bellamy
A la toute fin de l’émission, une larme a coulé sur la joue de Philippe Rombi. Il m’a avoué pendant l’audition du 3e Concerto de Rachmaninov que cette musique le mettait dans tous ses états. A tel point que, si ce lyrisme slave envahit soudain la pièce, sa femme l’en préserve en tournant le bouton de la radio, comme on range les objets dangereux pour éviter que les enfants ne se blessent. En parlant, sa voix s’est serrée et il n’a pu réprimer son émotion. Il n’y a rien de fabriqué chez cet homme discret et pudique, qui brûle d’un feu intense. Une vraie rencontre. 

Son programme :

BO « Un homme et son chien » (Rombi)

Madeleines :

Mario Lanza  » Because »


Valse de Chopin op 64 n°3 ou op.42- par Cziffra


Concerto n°2 de Rachmaninov (1er mvt, thème connu dans le milieu) par Rubinstein


West Side Story – Bernstein – « Maria « 




Programme : 

Ouverture de Coriolan par Karajan


(Concerto de Chopin n°2 par Rubinstein)


Concerto n°3 -2e mvt -de Rachmaninov par Horrowitz live au Carnegie Hall en 1978 dir. Eugene Ormandi


« Daphnis et Chloé » de Ravel la suite d’orchestre début


BO Rencontre du 3e type
(

BO de Mensonges et Trahisons (Rombi)

BO Angel  (Rombi)

EN EXCLU une musique de Ricky de François Ozon qui sort le 11 février