Léa Desandre : une voix polie comme de l’ivoire à seulement 25 ans

A douze ans, la jeune franco-italienne découvre la grande Natalie Dessay dans le reportage Le Miracle d’une Voix… et c’est le coup de foudre !

La découverte d’un joyau baroque

Elle développe alors une passion pour l’artiste puis, par extension, pour l’opéra et le chant. Sur les conseils d’une professeure de musique au collège, elle fait ses débuts dans la chorale de l’Opéra de Paris puis au conservatoire. Elle se forme ensuite auprès de Sarah Mingardo à Venise, qui lui révèle sa tessiture de mezzo-soprano et l’art du chant baroque.

Rapidement, son travail et son talent naturel font la différence.

Révélation Artiste Lyrique des Victoires de la Musique Classique 2017, lauréate du prix HSBC du Festival d’Aix-en-Provence et prix jeune soliste des médias francophones publics 2018, Léa Desandre se fait remarquer par William Christie et intègre le Jardin des Voix, ensemble de jeunes talents baroques.

Elle est invitée à chanter auprès de chefs et musiciens prestigieux, tels que Sir John Elliot Gardiner, Jordi Savall, Raphaël Pichon, et travaille avec des metteurs en scènes renommés : Barrie Kosky ou encore Jan Lauwers. Tous remarquent son timbre exceptionnellement mature, à la texture dense et colorée.

Avec Sabine Devieilhe et Emmanuelle Haïm, elle enregistre en 2018 l’album Cantates Italiennes de Haendel, paru chez Erato.

Gabrielle Seux