Le Trio Wanderer joue Chostakovitch : une interprétation saisissante !

Ce mercredi 2 septembre à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit le pianiste Vincent Coq et le violoniste Jean-Marc Phillips Varjabédian, membres du Trio Wanderer, à l’occasion de la publication de leur nouvel album dédié à Chostakovitch.

 

Le quintette avec piano de Chostakovitch a reçu un immense succès à Moscou en 1940

C’est une œuvre bouleversante que les musiciens du trio Wanderer viennent de graver, pour Harmonia Mundi : le quintette avec piano de Chostakovitch, composé en 1940 et créé cette même année à Moscou, avec un immense succès. Il faut dire que la partition témoigne d’une grande richesse, sait être sarcastique, grave et profondément expressive. Avec la complicité de la violoniste Catherine Montier et de l’altiste Christophe Gaugué, ils nous en livrent une interprétation saisissante qui apporte de la lumière à une œuvre pourtant marquée par le traumatisme de la seconde guerre mondiale.

 

 

Les sept romances, sur des poèmes d’Alexander Blok, qui complètent ce programme ne laissent, elles, guère place à une quelconque lueur mais nous plongent dans des univers aussi étranges que dramatiques. La mezzo-soprano Ekaterina Semenchuk associe, ici, son timbre sombre et envoûtant aux différents instruments du trio qui ne joue quasiment jamais au complet, la voix se mariant tantôt avec le violon, le violoncelle ou deux instruments.

Le trio Wanderer sera en concert le 25 septembre à Mortagne-au-Perche dans le cadre du « Septembre Musical de l’Orne » puis le 29 septembre à Brest, pour jouer le triple concerto de Beethoven avec l’Orchestre National de Bretagne sous la direction de Grant Llewellyn.

 

Laure Mézan

 

Retrouvez l’actualité du Classique