Le Palazzetto Bru Zane dédie son premier festival de la saison, à la musique du temps de Napoléon

Jean-Pierre Dalbéra / Wikimedia Commons

La musique au temps de Napoléon sera à l’honneur ce mercredi 6 octobre à 20h dans le Journal du Classique, à l’occasion du nouveau festival « Le son de l’Empire » du Palazzetto Bru Zane.

Inauguré le 25 septembre, ce festival rayonnera jusqu’au 12 novembre à Venise

C’est une période méconnue de l’histoire de la musique que le Palazzetto Bru Zane a choisi de mettre en lumière dans le cadre de son premier festival de la saison. Sont ainsi célébrés des compositeurs négligés voire oubliés dont la musique a pourtant connu un vif succès dans la France napoléonienne et permis l’éclosion du romantisme. Inauguré le 25 septembre, ce festival rayonnera jusqu’au 12 novembre à Venise et mettra à l’honneur le piano d’Hélène de Montgeroult, les duos de guitares de Méhul, Sor et Doisy comme les trios à cordes et quatuors de Jadin, Baillot ou encore Hérold. Quant à l’opéra, tel que Napoléon l’a encouragé à cette époque notamment auprès de compositeurs italiens, il sera illustré par quelques grandes productions lyriques données durant la saison à Budapest et à Paris.

A lire aussi

 

L’occasion de redécouvrir « les Abencérages » de Cherubini et « la Vestale » de Spontini. Nicole Bru, la fondatrice et présidente du Palazzetto Bru Zane, Alexandre Dratwicki, son directeur artistique ainsi que la soprano Judith Van Wanroij, qui participait au premier concert du festival, nous éclaireront ce soir sur ce cycle napoléonien et sur le dynamisme du centre de musique romantique française dont la nouvelle saison s’annonce particulièrement riche.

Laure Mézan

Retrouvez l’actualité du Classique