Le dernier souffle du grand accordéoniste Marcel Azzola

Il mettait tout son cœur dans son accordéon, un cœur qui a cessé de battre à l’âge 91 ans. La légende de l’accordéon Marcel Azzola nous a quitté hier. Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant il accompagna les plus grands dont il fait maintenant parti.  « Chauffe, Marcel, chauffe… » lui demanda énergiquement Jacques Brel dans la chanson Vesoul dans laquelle il joue un chorus mémorable…. Ce monsieur accordéon accompagna avec une musicalité époustouflante Piaf, Barbara… Après la chanson française, il s’illustra également dans le jazz et la musique de Film (Tati) Ce fils d’immigrés italiens contribua à faire avancer l’accordéon sur un plan technique. Un homme d’une très grande modestie qui lutta toute sa vie pour la reconnaissance de son instrument. Notre animateur Christian Morin eut également le plaisir de jouer aux côtés de ce grand musicien.