Le coronavirus a tué plus d’Américains que la guerre du Vietnam

Une statistique pour les Etats-Unis vient d’être mise au jour. Le Covid-19, qui a emporté 58.365 Américains depuis hier, est désormais plus meurtrier que ne fut en 2 décennies la guerre du Vietnam, qui fit officiellement 58.220 tués.

 

Une chiffre à la portée symbolique, tant le Vietnam demeure un des grands traumatismes du XXe siècle

Elle est reprise ce matin par plusieurs sites d’information en ligne, dont le Huffington Post. Le nombre de malades décédés en 2 mois du nouveau coronavirus aux États-Unis dépasse désormais celui des soldats américains tués en 2 décennies lors du conflit au Vietnam, selon le dernier comptage actualisé ce mardi 28 avril par l’université Johns-Hopkins.

 

à lire aussi

 

« Au total, 58.365 personnes ont succombé au Covid-19 dans le pays, le plus touché de la planète », poursuit le Huffongton Post. En tout, 58.220 militaires américains ont perdu la vie lors de la guerre du Vietnam (1955-1975), selon le bilan officiel publié par les Archives nationales. Alors bien sûr, les 2 événements n’ont rien à voir, mais ce seuil revêt une portée symbolique, tant la guerre du Vietnam demeure l’un des plus grands traumatismes vécus par les Américains au XXe siècle.

 

 

Des millions de porcs, boeufs et poulets vont être abattus puis jetés, à cause des fermetures d’abattoirs

Une autre hécatombe est, elle, directement liée au Coronavirus et concerne le bétail américain. Vous trouverez l’information dans Les Echos du jour. Des millions de porcs, boeufs et poulets vont être tués et détruits par leurs producteurs, faute de capacité de traitement dans les abattoirs américains. Faute de bras, nombre d’entre eux ont en effet dû fermer.

 

à lire aussi

 

La production de viande est tombée à 27 %. Autant la comparaison des statistiques avec les morts de la guerre du Vietnam peut laisser Trump indifférent, autant le manque de viande pour les barbecues américains pourrait inquiéter le président, candidat à sa propre suscession.

 

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique