Le chant des moteurs selon Dominique Chapatte

 1. Ça chante un moteur ? Où va se nicher la poésie ! Mais si, autrefois, on pouvait reconnaître « à la feuille » le legato d’une DS Citroën, le staccato d’une petite Fiat, le « coffre » d’une Ford ou le mezza-voce d’une Mercedes, force est de constater que la mondialisation a brouillé les pistes et les décibels. Le pianiste Nelson Freire m’a récemment confié que, dans sa pré-adolescence, il était capable d’identifier chaque modèle automobile sur la route, mais c’est fini car « aujourd’hui, toutes les voitures se ressemblent ». On dit la même chose des pianos et des orchestres ! Dominique Chapatte n’est pas seulement le présentateur et producteur du plus ancien des magazines de M6 (Turbo), c’est aussi un homme sensible et un mélomane pointu.

  Convaincant, il aurait sans doute réussi à faire aimer les symphonies d’Anton Bruckner à Claude Chabrol, qui avouait s’y perdre un peu.

  2. Merci à tous les messages de sympathie et de soutien qui sont tombés sur ce blog.

  3. Merci à Samuel Rosenfeld (à qui Bernard Gensane a rendu hommage sur son blog) d’avoir rappelé que le Premier Concerto de Brahms avait séparé Glenn Gould et Leonard Bernstein. On trouve d’ailleurs sur le CD la courte allocution de Lenny qui prend ses distances avec le phénoménal pianiste. C’était en avril 1962. Les tempi sont effectivement très lents ! Mais le chef admirait suffisamment Gould pour avoir participé à l’aventure. Karajan n’a pas fait preuve de la même ouverture d’esprit lorsqu’il devait jouer le Concerto n° 1 de Tchaïkovski avec Ivo Pogorelich. Encore un mot sur Glenn Gould, il est du grand chef George Szell : « Ce cinglé est un génie ! »

  4. Je veux bien dire « MusikFerein » au lieu de Musikverein, mais faut-il dire alors Fan BeethoFen ?? Nous affons les moyens de Fous faire dire FFFF ! Ça fa fite ressembler à Papa Schulz !

  Voici le programme de Dominique Chapatte :

  Mes 3 madeleines souvenirs d’enfance ;

  Otis Redding ; Try a little tenderness

  Christophe ; Les mots bleus

  Rolling Stones ; 19th nervous beakdown

  Mes 3 mélodies d?Amour ;

  Jacque Brel ; Les Marquises

  Léo Ferré ; Si tu ne mourus pas

  Mes 6 choix classiques ;

  Ravel ; adagio du concerto en sol

  Bruckner ; final de la 4ème symphonie dans la version du Philarmonique de

  Vienne dirigé par Volkmar Andreae

  Elgar ; Variation Enigma n°10

  Strauss ; Lieder « Im Abendrot » dans la version Szell / Schwarkopf

  Bizet ; Les pêcheurs de perles / Rolando Villazon

  Alonso Mudarra ; Fantasia que contrahaza la harpa en la manera de Ludovico

  ( guitare espagnole ) enregistré par N.Yepes