Laurent Korcia, hommage aux grands aînés

Musicien autrichien, né en Moravie et parti à Hollywood pour fuir le nazisme, Erich Korngold cristallise autour de lui un pan de l’histoire du XXe siècle : l’Europe déchirée, l’Amérique triomphante et le cinéma. Laurent Korcia vient d’enregistrer son magnifique concerto pour violon avec l’intensité émotionnelle et le brio qu’on lui connaît. Plus doué pour jouer que pour en parler, il donne parfois l’impression de perdre le fil de sa pensée et de manquer de concision. Mais son programme en dit beaucoup sur son amour du violon et sur son goût musical.
Le voici :

1er Concerto de Chopin par Martha Argerich, 2e mvt
JJ Kantorow , concerto de Paganini
Korngold, dernier CD de Laurent Korcia, 1er ou 2ème mouvement
Tchaïkovski, pathétique, dirigé par Gergiev – 4e mvt

3 madeleines musicales / souvenirs d’enfance ou d’adolescence
Caprice basque, Sarasate, par Yehudi Menuhin
Jascha Heifetz, Air Bohémien de Sarasate (4e mvt)
Aznavour, Comme ils disent