Laurence Rossignol « Dès le premier tour, il faudra éliminer ceux qui ne sont pas en situation de faire face à Marine Le Pen « 

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie

Invitée de Gérard Leclerc

« Dès le premier tour, il faudra éliminer ceux qui ne sont pas en situation de faire face à Marine Le Pen »

Extraits :

A propos de l’association entre colonisation et crime contre l’humanité faite par Emmanuelle Macron

« Il s’agit d’une qualification juridique qui n’est pas juste. Qu’il y ait eu des crimes pendant la colonisation et que cette dernière était inhumaine, c’est incontestable. Pour autant, « crime contre l’humanité » est une qualification juridique réservée à certaine situation. »
(…)
« La gauche s’est construite sur l’anticolonialisme et en particulier sur le soutien de la guerre d’indépendance en Algérie. Donc si c’était une façon de sa part de montrer qu’il est affilié, c’était malhabile. »

A propos de la mesure sur la majorité pénale proposée par François Fillon

« Fillon déjeune avec Sarkozy et ressort avec les bonnes ficelles de ce dernier. Il s’agit d’une diversion en cas d’ennui. C’est tombé sur les jeunes. »
(…)
« Il s’agit d’abord d’une faute, d’une méconnaissance de la justice pénale. Les mineurs se voient déjà appliquer le code général. Cependant, il relève d’une justice spécifique. On considère qu’un mineur ayant commis une faute est aussi une personne en danger. En outre, il y a déjà des mineurs en prison. L’excuse de minorité peut-être levée par les juges. »
(…)
« C’est un classique de la part de la droite dure que d’aller chercher sur le terrain du FN des sujets de polémique. Or dans cette campagne, le second tour va être très particulier. Nous aurons besoin d’avoir face à Marine Le Pen, un candidat qui peut rassembler les républicains et qui peut s’opposer, faire la différence avec elle. Ce qui est inquiétant dans l’obstination, la tactique de François Fillon est qu’il apparait de jour en jour très difficile qu’il puisse être au second tour le candidat capable de rassembler les républicains pour faire rempart au FN. »

A propos du Penelope Gate

« C’est le Fillon gate, non le Penelope gate. C’est lui qui est au cœur de cette affaire, l’instigateur. Son comportement politique a conduit à cette affaire. »
(…)
« Chaque jour, François Fillon renforce le FN lorsqu’il cible les juges, les journalistes qui sont des piliers fondamentaux de la démocratie. »

A propos de Benoît Hamon et de Marine Le Pen

« Il a mis en place une équipe de campagne composée en grande partie de ceux qui l’ont soutenu au second tour des primaires. Il a également intégré des soutiens de Manuel Valls. Son début de campagne est bon, avec une belle écoute et une belle image. Sa popularité le montre. Il faut maintenant passer à la deuxième phase. »
(…)

« Nous avons un mode d’observation de la politique qui est maintenant heure par heure. Le moindre temps médiatique un peu suspendu est analysé et interprété comme un relâchement des candidats. »
(…)
« Il doit viser le deuxième tour, mais aussi d’être élu à ce dernier. Néanmoins, nous ne sommes plus en 1981, le rassemblement de la gauche ne suffira pas. Il faut aussi un rassemblement des républicains face à Marine Le Pen. Benoît Hamon doit montrer qu’il est le candidat du rassemblement de la gauche mais aussi de l’ensemble de ceux qui veulent faire barrage à Marine Le Pen. Le champ est donc plus vaste. Il ne s’agit pas d’une campagne classique pour le candidat de gauche. »
(…)
« On dit toujours au premier tour on choisit, au deuxième on élimine. Mais dans cette élection il faudra, dès le premier tour, éliminer ceux qui ne sont pas en situation de faire face à Marine Le Pen. Ceux qui aujourd’hui s’obstineraient à penser qu’elle est impossible se tromperaient. »
(…)
« François Fillon rendra très difficile le rassemblement républicain. Donc le meilleur candidat est un candidat de gauche fidèle aux valeurs républicaines et capable de rassembler. Benoît Hamon pourra le faire.

A propos de la mesure concernant l’élargissement du délit d’entrave à l’IVG

« Ce texte était nécessaire car les activistes anti-IVG ont toujours été très présents pour entraver l’accès des femmes à l’IVG. Et à chaque étape nous avons créé et élargi ce délit d’entrave. Ces activistes ont aujourd’hui investi le net avec des sites qui ont l’apparence de sites d’information, neutres et objectifs, et qui sont en réalité des sites militants dans lequel on dit un tas de bêtises pour dissuader les femmes de recourir à l’IVG. Il fallait donc marquer le fait que la liberté d’opinion permet à chacun de dire qu’il est hostile à l’IVG mais qu’il ne faut pas que les femmes soient trompées par de fausses informations. »