Laure Mézan reçoit Vincent Dumestre

Ce mardi 19 novembre à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit Vincent Dumestre, à l’occasion du 20ème anniversaire de son ensemble « Le Poème Harmonique ».

Depuis 20 ans Vincent Dumestre explore avec passion les répertoires des 17ème et 18ème siècles

Depuis 20 ans déjà, Vincent Dumestre explore avec passion les répertoires des 17ème et 18ème siècles, nous révélant des pépites oubliées, naviguant entre le savant et le populaire, entre la musique sacrée, l’opéra ou des formes plus intimes.

Après un coffret retraçant toute l’aventure du « Poème Harmonique », deux nouvelles parutions sous le label Alpha (né il y a 20 ans avec l’ensemble) célèbrent cet anniversaire : un superbe livre/disque, nous plonge ainsi dans l’univers si raffiné et touchant de l’air de cour, un genre que Vincent Dumestre nous a fait redécouvrir et dont il nous a révélé toute la richesse. Une autre publication nous permet d’apprécier ces musiciens et chanteurs dans un programme dédié à Monteverdi et Allegri. Intitulé « Anamorfosi », cet album souligne l’importance de l’ornementation, cet art de la transformation qui permet à l’interprète de donner une nouvelle dimension à des pages parfois fort simples à l’origine. Leur interprétation du célèbre « Miserere » d’Allegri est ainsi saisissante !

 

 

Vincent Dumestre a également tissé des liens avec Versailles, comme en témoignent le DVD et le CD de « Phaëton » de Lully, capté à l’Opéra Royal. Il y reviendra le 26 novembre pour y redonner « Cadmus et Hermione », 12 ans après l’avoir ressuscité dans une mémorable production mise en scène par Benjamin Lazare et avec une toute nouvelle équipe de chanteurs, parmi lesquels Adèle Charvet, Thomas Dolié, Eva Zaïcik…

 

Autres rendez-vous avec Vincent Dumestre et « Le Poème Harmonique » :

Le 3 décembre, à la Seine musicale pour le recueil « Selva morale e spirituale de Monteverdi

Les 31 janvier et 1er février à l’Opéra de Rouen, puis les 11 et 12 février à l’Opéra de limoges, pour la reprise de « Coronis », zarzuela de Sebastian Duron, dans une production mise en scène par Omar Poras.

 

Retrouvez l’actualité du Classique