Laure Mézan reçoit le violoncelliste Sheku Kanneh-Mason

Ce mardi 11 février à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit le violoncelliste Sheku Kanneh-Mason, à l’occasion de la publication de son nouvel album.

 

Sheku Kanneh-Mason a choisi de mettre sa notoriété au profit de nobles causes

Révélé au monde entier lors du mariage du Prince Harry et de Meghan Markle en mai 2018, Sheku Kanneh-Mason poursuit, depuis, son ascension et s’affirme comme un musicien particulièrement accompli.

 

 

Dans son nouvel album, sorti chez Decca, il est accompagné par Simon Rattle et le London Symphony Orchestra et nous livre sa lecture d’une oeuvre qui, plus que toute autre, a joué un rôle crucial dans la naissance de sa vocation : le concerto pour violoncelle d’Edward Elgar. « Je l’ai entendu très jeune, je n’ai cessé de l’écouter dans l’enregistrement de Jacqueline du Pré et j’ai grandi avec », nous a-t-il confié.

 

à lire aussi

 

A seulement 20 ans, et déjà auréolé du titre de membre du British Empire (équivalent de notre Légion d’honneur), le jeune violoncelliste ne s’est pas, pour autant, laissé griser par le succès. Sa notoriété, il a choisi de la mettre au profit de causes qui lui sont chères, en particulier de l’éducation musicale. Et il est, ainsi, devenu un véritable modèle pour nombre de jeunes britanniques qui sont de plus en plus nombreux à s’inscrire dans les classes de violoncelle des conservatoires.

Sheku Kanneh-Mason sera en concert le 23 février au Théâtre des Champs-Elysées en compagnie de sa sœur, la pianiste Isata Kanneh-Mason.

 

Retrouvez l’actualité du Classique