Laure Mézan reçoit le pianiste Michel Dalberto

Ce mercredi 23 octobre à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit le pianiste Michel Dalberto, à l’occasion de la publication de son nouvel enregistrement dédié à Beethoven.

 

Michel Dalberto a choisi de revenir à Beethoven

Après avoir récemment célébré, au disque, le répertoire français, Michel Dalberto a choisi de revenir à Beethoven. Ses relations avec le compositeur ont été à la fois très fortes et distantes, lui qui avait joué et enregistré ses sonates de jeunesse au début des années 1980, avant de se consacrer à son intégrale Schubert et de s’éloigner quelques temps de l’univers Beethovenien.

Les sonates qui figurent au programme de ce double album, publié par le label « La dolce volta », appartiennent à des périodes différentes de la vie créatrice de Beethoven, dont Michel Dalberto nous dresse ainsi un large panorama. De la 8ème dite « Pathétique » à la 32ème et ultime sonate, on perçoit l’évolution du langage d’un compositeur, héritier de Haydn et de Mozart mais profondément moderne et révolutionnaire.

Michel Dalberto nous racontera ce soir son approche de ce répertoire dont il souligne la profondeur, les audaces comme les élans narratifs, à travers un jeu d’une grande clarté, permettant de mettre en valeur la richesse des lignes musicales.

Au programme de ce double album :

Sonate n° 8 op. 13, « Pathétique »
Sonate n° 12 op.26, « Funèbre »
Sonate n° 14 op.27 n° 2, « Clair de lune »
Sonate n° 23 op.57, « Appassionata »
Sonate n° 32 op.111

Concerts :

Le 20 novembre à Lyon, salle Molière avec le quatuor Hermès (Franck et Ravel)
Le 11 décembre à Paris, salle Gaveau (récital Beethoven)
Le 22 mars à Paris, Théâtre des Champs-Elysées avec Elena Galitskaya et Michel Portal (Schubert et Brahms)
Le 9 avril au Festival de Pâques d’Aix en Provence
Le 27 juillet à la Roque d’Anthéron

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité