Laure Mézan reçoit le pianiste François-Frédéric Guy

Ce jeudi 16 janvier à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit le pianiste François-Frédéric Guy alors qu’il s’apprête à jouer les 5 concertos de Beethoven en une seule soirée au Théâtre des Champs-Elysées.

 

François-Frédéric Guy joue l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven

C’est un défi fou qu’a choisi de relever François-Frédéric Guy le 18 janvier, sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées : jouer, tout en dirigeant l’orchestre de chambre de Paris, l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven ! Mais une folie qui s’accorde si bien avec celle d’un compositeur qui, toute sa vie n’a cessé de bousculer, de révolutionner, de changer le monde.
Ce concert hors norme, François-Frédéric Guy l’a pensé comme un grand voyage, permettant d’apprécier toute la progression de l’œuvre d’un compositeur qui n’a cessé de se renouveler d’un concerto à l’autre.

 

 

« Les diriger du piano m’aide à m’immerger complètement dans ces musiques, de la première à la dernière note, porté par un grand élan » nous confie le pianiste qui apprécie de plus en plus la pratique du « joué/dirigé », comme il vient de la faire au disque, en réenregistrant, 10 ans après sa première intégrale, ces 5 concertos, sans chef, à la tête du Sinfonia Varsovia.

 

A lire aussi

 

Et son année Beethoven se prolongera avec d’autres grands et ambitieux projets autour des sonates pour piano, des sonates pour violon ou encore des trios. Autant de pages qu’il partagera avec de jeunes pianistes mais aussi ses complices de toujours et « frères beethovéniens » que sont le violoniste Tedi Papavrami et le violoncelliste Xavier Phillips.

 

Retrouvez l’actualité du Classique