Laure Mézan reçoit le contre-ténor Philippe Jaroussky

Ce lundi 2 décembre à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit le contre-ténor Philippe Jaroussky, qui fête ses 20 ans de carrière.

Philippe Jaroussky : un parcours absolument exceptionnel

Il a désormais son double au musée Grévin, une statue de cire, très ressemblante d’ailleurs, inaugurée en novembre dernier et placée dans le théâtre du musée, face à celle de sa grande amie Cecilia Bartoli. Une belle consécration pour un chanteur qui peut s’enorgueillir d’un parcours absolument exceptionnel dont il évoque justement les grandes étapes dans un livre de conversations avec Vincent Agrech, « Seule compte la musique », publié à l’occasion de ses 20 ans de carrière.

 

 

Il faut dire que Philippe Jaroussky a donné ses lettres de noblesse à la voix de contre-ténor, lui a même créé un répertoire. S’emparant des grands rôles de castrats de l’opéra baroque, défrichant des ouvrages oubliés, suscitant des créations ou s’aventurant dans des univers plus atypiques pour lui, comme la mélodie française et les lieder de Schubert, il s’est ainsi constitué son propre univers. C’est cet univers qu’il célèbre dans un triple album (« Passion Jaroussky) publié par Erato, réunissant des extraits d’enregistrements emblématiques, mais aussi quelques inédits. Ses amis, ceux qui ont jalonné son parcours, l’ont accompagné dans ses aventures musicales, Marie-Nicole Lemieux, Cecilia Bartoli, Jean-Christophe Spinosi, Emmanuelle Haïm, Christina Pluhar… et les nouveaux tels Thibaut Garcia ou Matthieu Chedid sont aussi à l’honneur.

 

A lire aussi

 

Et c’est en compagnie des jeunes élèves de son Académie et de ses collègues professeurs (Geneviève Laurenceau, David Kadouch et Christian-Pierre La Marca) qu’il clôturera cette année anniversaire, le 11 décembre, à la Seine Musicale. Ce concert, intitulé « l’heure exquise », sera placé sous le signe de la musique française.

 

Retrouvez l’actualité du Classique