Laure Mézan reçoit la soprano Elsa Dreisig

Ce lundi 20 janvier à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit la soprano Elsa Dreisig, à l’occasion de la publication de son nouvel album.

 

Elsa Dreisig fera ses débuts en Gilda dans la production du Rigoletto de Verdi à l’Opéra de Paris à l’été 2020

« Morgen», ainsi s’intitule le nouvel album d’Elsa Dreisig, enregistré avec le pianiste Jonathan Ware et publié par Erato. Un titre qui signifie demain mais évoque également l’idée du matin, du soleil levant. « Ce titre poétique s’est dévoilé à nous, Jonathan et moi-même, pour ce voyage intérieur au travers des saisons de l’âme. L’étoile du nord, celle qui nous guide, c’est Strauss avec ses Quatre derniers lieder, en dialogue avec Duparc et Rachmaninov » confie la soprano. Car la chanteuse a choisi de fragmenter les cycles de lieder et de mélodies, de les entrelacer, associant ainsi 3 univers, 3 langues sans atténuer les couleurs propres à chaque compositeur mais en les mariant avec subtilité.

 

 

On se laisse ainsi emporter dans ce voyage évoquant le passage des saisons, le temps qui passe et le chemin qui conduit à la mort. Un programme d’une grande force émotionnelle, qu’Elsa Dreisig et Jonathan Ware présenteront le 28 janvier, au Théâtre des Champs-Elysées, dans le cadre du cycle « Les grandes voix ». Elsa Dreisig nous confiera, à cette occasion, ses liens avec le genre de la mélodie et nous parlera de ses projets. Elle incarnera ainsi sa première Fiordiligi du « Cosi fan tutte » de Mozart en avril à Berlin sous la direction de Daniel Barenboïm et fera ses débuts en Gilda dans la production du « Rigoletto » de Verdi à l’affiche de l’Opéra de Paris du 2 juin au 12 juillet.

 

Retrouvez l’actualité du Classique