Laure Mézan reçoit la pianiste Vanessa Benelli Mosell

Ce vendredi 17 janvier à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit la pianiste Vanessa Benelli Mosell à l’occasion de la publication de son album Ravel.

 

Vanessa Benelli Mosell sera très engagée dans l’année Beethoven

 

« Ravel est un symbole de la France, le pays qui m’accueille, où je vis la majorité de mon temps. Je crois que le langage de Ravel est à la fois simple et raffiné, peut parler à tout le monde » confie Vanessa Benelli Mosell qui vient de consacrer un album au compositeur français, publié par Decca. C’est en jouant la musique de Karlheinz Stokhausen, dont elle fut l’élève, que la jeune pianiste italienne s’est fait connaître, témoignant, d’emblée, d’une passion pour la musique contemporaine. Et si elle a surtout privilégié les répertoires des XXème et XXIème siècle, elle n’en oublie pas pour autant les grands classiques et romantiques et sera, ainsi, très engagée dans l’année Beethoven.

 

 

Son album Ravel, qui fait suite à un précédent consacré à Debussy, réunit des pages témoignant de différentes influences du compositeur français : ses liens avec les maîtres anciens perceptibles dans son Tombeau de Couperin ou encore son intérêt pour le jazz manifeste, entre-autre, dans son Concerto en sol. Un prochain enregistrement nous permettra de retrouver Vanessa Benelli Mosell en compagnie de mandoliniste Julien Martineau autour d’un programme original dédié à Beethoven (sortie en février chez Naïve). Elle est aussi l’invitée du festival Présence, où elle jouera, le 7 février, le Concerto pour piano de George Benjamin, sous la direction du compositeur. Un moment qu’elle attend avec impatience, tant son admiration pour la musique de Benjamin est intense !

 

Retrouvez l’actualité du Classique