Laure Mézan reçoit Jérôme Corréas

Ce vendredi 10 janvier à 20 heures, dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit Jérôme Corréas, le chef de l’ensemble Les Paladins, alors qu’il redonne vie à un opéra oublié du 19ème siècle français évoquant l’esclavage.

 

Le Code Noir : une collaboration entre Louis Clapisson et Eugène Scribe au service de l’Opéra-Comique

Le code noir était l’ordonnance royale qui réglementait le sort des esclaves dans les colonies françaises jusqu’en 1848. C’est aussi le titre d’un ouvrage écrit par Eugène Scribe et mis en musique par Louis Clapisson en 1842 pour l’Opéra-Comique, ouvrage militant, s’inscrivant dans une démarche abolitionniste. Ici, le librettiste et le compositeur dressent un portrait féroce du système colonial comme cela n’avait jamais encore été fait sur une scène lyrique. Cet opéra, dont la partition dormait dans des tiroirs depuis le 19ème  siècle, renaît aujourd’hui grâce à Jérôme Corréas et au metteur en scène Jean-Pierre Baro.

 

 

 

Louis Clapisson suscitait l’admiration de Berlioz mais aussi la jalousie de Bizet

 

Après avoir été créée à Corbeil-Essonnes en novembre dernier et fait l’objet d’une vaste tournée, cette production sera reprise le 16 janvier au Théâtre des Bords de Marne du Perreux puis le 31 janvier à l’Opéra de Massy. L’occasion de découvrir un ouvrage d’une grande force théâtrale, sociale et humaine et un compositeur tombé dans l’oubli qui jouissait pourtant, en son temps, d’une grande notoriété.

 

Retrouvez l’actualité du Classique