Lactalis : « 2500 contrôles sont à venir pour assurer le retrait effectif des boîtes » Stéphane Travert

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique
Stéphane Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
Invité de Guillaume Durand

Lactalis : « 2500 contrôles sont à venir pour assurer le retrait effectif des boîtes »

A propos du projet de loi immigration

« Nous ne sommes pas divisés. Il y a une ligne que le Président de la République a souhaité porter sur l’immigration avec humanité et efficacité. Humanité, pour faire en sorte que ceux qui relèvent du droit d’asile puissent être bien traités et que le temps de traitement soit raccourci, pour l’ensemble des dossiers. Et puis celles et ceux qui sont issus de l’immigration économique soient aussi pris en charge pour qu’on puisse raccourcir les délais dans lesquels il peut leur être proposer soit de s’établir s’ils en ont la capacité en France, soit de retourner dans leur pays car cela ne présente pas de danger particulier peur eux. »
(…)
« Nous devons améliorer la capacité d’accueil, c’est l’image de la France. »

A propos de Lactalis

« L’entreprise Lactalis est la seule responsable de la qualité et de la sécurité des aliments qu’elle met sur le marché. »
(…)
« Il y a deux responsabilités à pointer : d’abord l’entreprise, d’où est venue la contamination sur un site de production de lait infantile ; puis le non retrait dans un certain nombre de magasins de grande distribution des boîtes incriminées, malgré le décret de rappel. C’est pour cela que nous avons reçu hier avec Bruno Lemaire, l’ensemble des acteurs de la distribution pour les rappeler à leurs obligations. »
(…)
« Il y a eu une défaillance grave de la part de la distribution. »
(…)
« Hier soir, lors de la réunion, nous avons pu mettre en œuvre avec eux un certain nombre de mesures, notamment le fait de pouvoir tracer les clients qui ont effectué des achats par l’intermédiaire de leur carte bleue, et en demandant, avec l’appui des banques, le blocage en caisse (…) pour permettre de sécuriser l’ensemble des consommateurs qui ont besoin de ces produits et qui peuvent acheter des produits en toute confiance. »
(…)
« La sécurité alimentaire est assurée sur l’ensemble du territoire et la France peut s’enorgueillir d’être en pointe dans ce domaine. »
(…)
« D’autres sites de production du même groupe, ou des concurrents de ce groupe ci, continuent de travailler et de fournir les produits nécessaires à nos concitoyens en toute sécurité. »
(…)
« Il y a eu 2500 contrôles qui ont été effectués la semaine dernière et 2500 contrôles qui seront effectués la semaine prochaine qui porteront notamment sur le retrait effectif des boîtes. »
(…)
« L’Etat est garant de cette sécurité sanitaire et aujourd’hui nous devons faire en sorte avec l’entreprise Lactalis, qu’ils mettent en place les mesures suffisantes pour enrayer cette contamination. »
(…)
« Il y a eu un contrôle dans l’usine de Craon cette année. Ce contrôle ne portait pas sur l’unité de production des laits infantiles. »
(…)
« Le contrôle portait sur le site de production qui fabriquait des céréales car ils étaient en attente d’un agrément pour l’export. »
(…)
« Il y avait un contrôle qui était prévu sur le lait infantile en fin d’année. Ce contrôle s’est transformé en gestion de crise car la Salmonelle a été détectée avec les autocontrôles menés par l’entreprise. »

A propos des sanctions à l’encontre du PDG de Lactalis

« Une enquête judicaire est en cours et nous verrons à l’issue de cette enquête, ce que le juge dira. »

A propos de Notre-Dame-des-Landes

« La première chose à faire c’est de prendre une décision, c’est ce que le gouvernement fera dans les prochaines semaines. Cette décision s’appliquera à tous. »
(…)
« Il faut évacuer la zone de toute façon, quelle que soit la décision prise. »
(…)
« Il y aura d’autres projets d’infrastructure à réaliser dans notre pays. Nous en avons besoin pour notre compétitivité et pour nos échanges. »
(…)
« Le gouvernement d’Edouard Philippe prend ses responsabilités. »

A propos des produits phytosanitaires

« Une étude nous sera remis par 3 corps d’inspections issus du ministère de l’Agriculture, du ministère de la Transaction écologique et solidaire et du ministère de la Santé. A partir de ce rapport, nous travaillerons sur une feuille de route pour la sortie des pesticides. »

A propos de la Chine

« Nous avons obtenue l’ouverture des exportations dans un délai de 6 mois. Enfin les autorités chinoises nous donnent leurs accords pour lancer ces exportations car nous avons démontré que notre filière était en capacité de leur fournir des produits de qualités dont ils avaient besoin. »