L’Académie de l’Opéra de Paris retrouve enfin un public au Théâtre des Bouffes du Nord

©Studio J’adore ce que vous faites !/OnP

Myriam Mazouzi, la directrice de l’Académie de l’Opéra de Paris est l’invitée du Journal du classique ce jeudi 20 mai à 20h, à l’occasion du spectacle Le viol de Lucrèce présenté au Théâtre des Bouffes du Nord.

Les six représentations de l’Opéra de Britten Le viol de Lucrèce seront dirigées par Leo Warynski

C’est avec un spectacle de l’Académie de l’Opéra de Paris que le Théâtre des Bouffes du Nord a retrouvé son public. Cette nouvelle production de l’opéra de chambre « Le viol de Lucrèce » de Benjamin Britten a été confiée à la metteuse en scène Jeanne Candel qui sait merveilleusement, dans son épure et sa poésie, nous en traduire la profondeur et la force dramatique. Sur scène : les chanteurs et instrumentistes de l’Académie de l’Opéra de Paris dont on peut apprécier les remarquables talents et l’engagement. Un engagement d’autant plus fort qu’ils ont été privés, durant de longs mois, de tout contact avec le public et sont portés aujourd’hui par l’enthousiasme de ces retrouvailles. Ils sont placés sous la direction de Leo Warynski qui fait, à cette occasion, des débuts très prometteurs avec l’Opéra de Paris. Ce spectacle est présenté jusqu’au 29 mai.

A lire aussi

 

Myriam Mazouzi, la directrice de l’Académie, reviendra ce soir sur cette saison si particulière, sur la frustration comme le travail acharné de ces étudiants et sur leur bonheur de renouer avec les frissons de la scène. Elle nous éclairera également sur la prochaine saison de l’Académie qui sera marquée par deux grandes productions. Leonardo Garcia Alarcon dirigera ces jeunes musiciens et chanteurs au mois de novembre dans L’isola disabitata de Haydn, mise en scène par Luigi de Angelis à l’Opéra de Dijon. Sous la direction de Vincent Dumestre, ils interprèteront au mois de mars Le couronnement de Poppée de Monteverdi au Théâtre de l’Athénée ainsi que sur la scène dijonnaise, dans une mise en scène signée Alain Françon.

Laure Mézan

Retrouvez l’actualité du Classique