La voyage poétique et mélancolique de Jean Rondeau

Jean Rondeau est l’invité du Journal du classique ce vendredi 14 mai à 20h, à l’occasion de la publication de son nouvel album, Melancholy Grace, chez Erato.

Jean Rondeau a enregistré son album sur deux clavecins différents pour retranscrire « deux univers sonores »

C’est un album profondément touchant que vient de nous offrir le claveciniste Jean Rondeau, nous plongeant dans un état de rêverie. Il célèbre ici les affects de la mélancolie à travers un florilège de pièces empruntées à des compositeurs allemands, italiens, anglais et flamands des XVIe et XVIIe siècles. Ce programme témoigne d’une douce poésie et d’intenses émotions auxquelles le musicien sait conférer une grande force. Il nous éclairera justement ce soir sur ses choix interprétatifs basés, notamment, sur le recours aux tempéraments inégaux, offrant de riches palettes de couleurs et lui permettant d’aller plus loin dans l’expressivité.

A lire aussi

 

Jean Rondeau nous parlera également des deux instruments choisis pour cet enregistrement : un virginal italien du XVIe siècle et une réplique moderne d’un clavecin du XVIIIe. « Nous sommes en présence de deux univers sonores », nous dit-il, « passer de l’un à l’autre est un peu comme entendre un texte déclamé par deux personnages ».

Laure Mézan

Réécoutez l’intégralité du Journal du Classique en cliquant ici

Retrouvez l’actualité du Classique